J’me voyais déjà, Aznavour passé à la moulinette

24 octobre 2008 Par Yaël | 8 commentaires

Notre critique très critique, Valentin Hirsch s’est rendu au théâtre du Gymnase pour voir une comédie musicale sur Aznavour… avec un livret de Laurent Ruquier. Malgré la présence de Diane Tell, le spectacle était un naufrage, où les notes impérissables du grand Charles ont coulé.

Théâtre du gymnase, 20h30, le rideau s’ouvre. Dans la salle, le public est impatient comme hier encore. Des musiciens mal habillés sont parqués aux deux coins de la scène à côté de synthétiseurs démodés et devant un décor de Star Academy. Suis-je à l’un de ces sympathiques spectacles donnés en maison de retraite ou comme le promettais l’affiche à « La comédie musicale sur les chansons d’Aznavour » ? Non, c’est peut être bien la Star Academy finalement : voici l’entrée d’un jeune beau, un autre, une jeune belle à la voix Jeniferienne (on dit bien Ravélien ou Wagnérien) et en dernier l’arrivée de…Diane Tell. Tiens, on l’avait presque oubliée Diane Tell pendant toutes ces années mais j’y suis : c’est la grande copine de Laurent Ruquier. Lui, il ne l’avait pas oublié. Mais cette fois pour elle, notre Laurent s’est vraiment cassé la tête : c’est l’histoire d’une chanteuse ringarde et oubliée (tiens, qui ça peut être ?) qui va repêcher des jeunes refoulés d’un casting (c’est qui ?) pour leur proposer de monter une comédie musicale sur les chansons…d’Aznavour. Et pendant tout le spectacle, on assiste aux répétitions du spectacle et à la fin au spectacle lui même. Quelle dramaturgie, Kamel Ouali n’a qu’à bien se tenir !

Alors on va me dire, quelle méchanceté, quelle médisance, ils sont sympas ces jeunes, ils se donnent du mal, c’est agréable d’entendre les chansons d’Aznavour (systématiquement coupées à la moitié, faudrait pas que ça gâche le texte de Ruquier quand même) …

Oui mes amis, vous êtes sympathiques, vous vous êtes donnés du mal, c’est difficile de monter un spectacle quel qu’il soit, mais vraiment : il y a tellement de spectacles qui mériteraient d’être à votre place. Mais ils n’ont pas d’amis à la télévision…

« J’me voyais déjà », jusqu’au 4 janvier, avec Diane TELL, Pablo VILLAFRANCA, Stefi CELMA, Jonatan CERRADA, Julie LEMAS, Arno DIEM, ST CYR et ORCHESTRE LIVE, mar-sam 20h30, sam & dim 17h, Théâtre du Gymnase, 38 Bd Bonne Nouvelle, Paris 10e, M° Bonne Nouvelle 28 à 52 euros, Réservation : 01 42 46 79 79.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Achaquepas

    C’est vraiment n’importe quoi votre article ! vous exagérez et vous êtes de mauvaise foi. Je peux essayer de comprendre que vous n’ayez pas aimé ce spectacle mais de là à employer des critiques à ce point malveillantes et puantes de rancoeur, de frustration et de jalousie.. Je suis une férue de comédies musicales mais « Je m’voyais déjà » est de loin celle que je préfère depuis ces dernières années, ça faisait longtemps que je n’avais pas passé une aussi bonne soirée, me laissant complètement emporter dès la première minute dans l’univers de ces artistes qui revisitent le répertoire de Monsieur Aznavour avec brio, passion et fraîcheur. Pendant toute la durée du spectacle, la salle chante, tape dans ses mains tout du long et de haut en bas, et se lève à la fin du spectacle pour ne pas que ça s’arrête…c’est extraordinaire, on oublie tout pendant plus de 2h et j’étais tellement sous le charme en sortant du théâtre que j’y suis retournée une deuxième fois pour revivre cette soirée magnifique ! et vous allez être blasé certainement si je vous dis que je n’attends qu’une chose aujourd’hui..c’est de pouvoir y retourner ! J’aimerais terminer mon commentaire sur quelques rimes écrites par Charles Aznavour : « Quand l’artiste en scène joue et se démène Rien n’est important, Adieu la critique, Salut le public, Bravo le talent La critique, la critique, Qu’elle vous porte aux nues, Ou en trois mots vous tue, La critique, la critique, donne son unique opinion qu’est pas forcément du béton En fin de compte, seul le public a raison !  » Domi

  2. yael

    Merci Domi de rendre sa place au public par les mots de Charles Aznavour. Peut-être Vladimir a-t-il simplement été déçu? A bientôt,
    Yaël

  3. Achaquepas

    non yael, pour moi cet article n’est pas simplement le fait d’une déception, mais j’y ressens une envie flagrante de nuire à ce spectacle, pourquoi y mettre tant de hargne et de fiel ? ça il est le seul à en connaître la raison, un compte à régler personnel peut-être ? car les critiques dans leur ensemble sont majoritairement excellentes :
    LE FIGAROSCOPE : Une comédie musicale drôle, enlevée et énergique

    LE PARISIEN : Standing ovation pour Aznavour ! Charles Aznavour avait la larme à l’oeil avant-hier soir, à l’issue de la générale [...] Son écriture reste justement la star de « Je m’voyais déjà », où la troupe emmenée par l’ex-« Nouvelle Star » Jonatan Cerrada et la doyenne Diane Tell sert avant tout les chansons [... ] et voit défiler des dizaines de standards et trésors cachés.

    LE FIGARO : Tout d’abord, il y a les chansons d’ Aznavour, belles et intemporelles [ ...] On salue les musiciens en live sur scène,[...] le jeu habile, les décors coulissants, et la mise en scène d’Alain Sachs.

    FRANCE SOIR : Pour une première, c’est une réussite ! [...] cette comédie musicale joue la modernité. Elle met en avant les différences ( origine physique, orientation sexuelle, âge..) de la société actuelle. [...] A noter la magnifique présence de Diane Tell… son retour dans une comédie musicale est un vrai bonheur.

    LE FIGARO MAGAZINE :Contrairement aux idées reçues, les chansons de Charles Aznavour demandent un vraie capacité vocale : Un défi que relèvent merveilleusement Pablo Villafranca, Stéfi Celm, Jonatan Cerrada, Julie lemas, Arno Diem et St Cyr. Des noms à retenir.

    LA SCÈNE : Spectacle drôle et émouvant. Les spectateurs, qui ne boudent pas leur plaisir rappellent plusieurs fois la troupe de « je m’voyais déjà ».

    AUTHEATRE.COM : Excellente soirée pleine d’humour et d’émotion, un vrai moment de bonheur à ne pas rater !

    AGORAVOX.FR : D’une énergie communicative à l’autre, l’intensité de cette jeunesse métissée va s’impliquer à fond en deux cycles où au temps de l’apprentissage va succéder celui du spectacle abouti. Je m’voyais déjà débute ainsi sa carrière théâtrale dans une relative discrétion anticipant sa montée en puissance sous les auspices d’un bouche-à-oreille forcément favorable.

    LETOURISMEAPARIS.FR : Un superbe spectacle très divertissant !

    pardon pour la longueur de mon commentaire mais je trouve cet article particulièrement injurste !
    Domi

  4. sophie

    Comment pouvez-vous répercuter de telles âneries. Ce n’est pas une critique ce truc, c’est un torchon. Rien à voir avec la réalité et le triomphe que remporte cette émouvante comédie musicale ainsi que les critiques élogieuses qu’elle génère dans la grande majorité des médias.
    J’y suis allée, j’ai entendu les commentaires dans la salle et j’ai vu le bonheur des gens à la sortie. C’est sans doute ce qui a dû déranger l’auteur de cette ineptie qui doit avoir une petite vengeance personnelle à assouvir….

  5. davio

    J’ai vu le spectacle hier et je trouve l’article très très bien vu! Heureusement que certains journalistes ou bloggueurs osent encore s’exprimer honnêtement !!!

  6. bruno magic

    vous devriez y retourner ; la piece se joue a nouveau , nouveau theatre , le comedia , nouvelle chanteuse , Veronique Riviere….et toujours le meme enthousiasme , les voix qui percutent ou qui nous emeuvent , la musique sicelée par des musiciens vertuoses , de la vraie comedie et de la danse .qui dit mieux ? sans doute pas ces grandes machineries impersonnelles en papier pré maché …
    soiree speciale le jeudi 19 fevrier avec la prsésence du grand Charles .
    moi j y suis allé maintes fois et je ne m en lasse pas…

  7. michele

    Cet article s’exprimer honnêtement comme je le lis plus haut !!!!
    Mais çà sent le réglement de compte à mille kilomètres.
    Une critique objective ne trouve jamais tout négatif et ne s’en prend pas aux artistes, TOUS les artistes qui font partie d’un spectacle, de cette façon.
    « il y a tellement de spectacles qui mériteraient d’être à votre place. Mais ils n’ont pas d’amis à la télévision »
    Ca c’est visiblement de la pure méchanceté due j’imagine à de la rancoeur vis à vis de l’une ou l’autre personne faisant partie de ce spectacle.
    Et en quel honneur s’il vous plait ce spectacle ne mériterait-il pas comme les autres sa place au théâtre.
    Vous êtes bien prétentieux pour oser dire de telles choses d’un spectacle qui remporte un énorme succès justement grâce à sa fraîcheur et à son naturel.
    Je pense que la fille de Monsieur Aznavour a bien le droit de monter un spectacle elle aussi.
    Propos totalement contradictoires de toute façon.
    On critique Ruquier à cause de la présence de Diane Tell « chanteuse oubliée », puis le choix de jeunes artistes encore peu connus, tout ça en accusant la spectacle d’avoir des amis à la télévision.
    N’importe quoi.
    Pour une fois justement un spectacle n’est pas composé des amis d’un tel ou un tel mais bien d’artistes qui le méritent et ne sont pas pistonnés car choisis sur casting par messieurs Alain Sach et Gérard Daguerre.
    Ils me semblent bien plus qualifiés que vous pour juger de la qualité des artistes.
    On aurait bien envie de vous passer vous à la moulinette pour vous empécher d’encore sévir sur le net.

  8. bob

    Comme toujours un critique minable et aigri qui pense se mettre en valeur en critiquant ceux qui ont un talent que lui n’aura jamais…

    PATHETIQUE !!!

Laissez un commentaire: