Victoires de la Musique Classique 2016 : Stéphane Degout

23 février 2016 Par Elodie Martinez | 0 commentaires

Aujourd’hui, dernier des nommés dans la catégorie « Artiste lyrique » de ces Victoires de la Musique Classique 2016 : le baryton Stéphane Degout.

Stéphane Degout nait le 9 juin 1975, grandit dans l’Ain est vit à Lyon depuis une dizaine d’année. Il a d’ailleurs étudier au CNSM de Lyon dans la classe de Magreet Honig avant d’intégrer la troupe de l’Opéra national de Lyon (souvenez-vous qu’il y avait croiser le jeune …..). En 1998, il remporte le cinquième prix du concours « Les Voix nouvelles ». C’est également cette année-là qu’il commence à suivre l’enseignement de Gary Magby.

L’année suivante, il débute sa carrière dans le rôle de Papageno au sein de l’Académie Européenne de Musique du Festival d’Aix-en-Provence et y suit les masterclass de Régine Crespin, Gundula Janowitz, Graziella Sciutti et Claudio Desderi.

En 2002, il obtient le Second prix du concours Placido Domingo/Operalia ainsi que le Prix Gabriel Dussurget, Festival d’Aix en Provence en 2006. Son répertoire est extrêmement varié et les plus grandes scènes le demandent : le festival d’Aix-en-Provence, les Chorégies d’Orange, l’Opéra de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées, le Théâtre de la Monnaie, le Staatsoper de Berlin, le Festival de Salzbourg, la Scala de Milan, le Royal Opera House, le Covent Garden de Londres, le Festival de Glyndebourne, le Metropolitan Opera de New York, le Lyric Opera of Chicago, le Theater an der Wien, ou encore le Verbier Festival, ce qui ne l’empêche pas de se produire également à l’Opéra de Lyon ou bien à celui de Montpellier.

En plus de scènes prestigieuses, il a travaillé sous la direction de chefs non moins renommés : René Jacobs, William Christie, Christophe Rousset, Emmanuelle Haïm, Marc Minkowski, Bertrand de Billy, Sylvain Cambreling, Michel Plasson, Georges Prêtre, Jesus Lopez Cobos, Charles Dutoit, Kirill Petrenko, Pinchas Steinberg, Philippe Jordan, Daniel Harding, Simon Rattle, Riccardo Muti… Côté metteurs en scène, citons Laurent Pelly, Robert Carsen, Patrice Chéreau, Klaus Michael Grüber, Trisha Brown, Robert Wilson, Krzysztof Warlikowski, Olivier Py, Pierre Audi, ou encore Joël Pommerat.

Parallèlement à ses rôles à l’opéra, Stéphane Degout travaille les répertoires du lied ainsi que de la mélodie française et donne des récitals partout dans le monde, y compris à Vienne, Rome, Venise, Amsterdam, Berlin ou bien New-York, mais il en a également donné un à Lyon la saison dernière. Son interprétation et sa diction sont à chaque fois saluées par la critique.

En 2011 il sort son premier album intitulé Mélodies chez Naïves (nous vous en parlions alors) ; l’année suivante, il est sacré Artiste lyrique de l’année aux Victoires de la musique classique ainsi que Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres le 24 septembre.

En 2013, il participe à la création mondiale de La Dispute de Benoit Mernier au Théâtre de la Monnaie aux côtes de Stéphanie d’Oustrac, ainsi qu’à celle de Au Monde de Philippe Boesmans l’année suivante, au même endroit.

Articles sur Toute la culture :

Une « Alceste » sobre crayonnée par le duo Minkowksi/Py à l’Opéra Garnier
La Chauve-Souris de Strauss à l’Opéra Comique : la nouvelle référence
Gala du Tricentenaire : et si l’Opéra m’était… Comique?
Le magnifique Pelléas et Mélisande de Robert Wilson en DVD chez Naïve
Médée à l’Opéra de Lille
Au Palais Garnier, Hippolyte et Aricie dans la machine à remonter le temps
Debussy, la musique et les arts
Stéphane Degout, la grâce, le charme pour ses Mélodies

Enregistrements :

Johannes Brahms, Ein deutsches Requiem, version de Londres, direction Laurence Equilbey, avec Sandrine Piau, éditions Naïve 2003, Paris.

Jules Massenet, Werther, direction Michel Plasson, avec Susan Graham (Charlotte), Sandrine Piau (Sophie), Thomas Hampson (Werther), Stéphane Degout (Albert). DVD, éditions Virgin Classics 2004 ; Théâtre du Châtelet, Paris.

Jean-Philippe Rameau, Les Boréades, direction William Christie, mise en scène Robert Carsen, avec Barbara Bonney (Alphise), Paul Agnew (Abaris), Laurent Naouri (Borée),Toby Spence (Calisis), Nicolas Rivenq (Adamas et Apollon), Stéphane Degout (Borilée). DVD éditions Opus Arte 2004 ; Palais Garnier, Paris.

Wolfgang Amadeus Mozart, Così fan tutte, direction Daniel Harding, mise en scène Patrice Chéreau, avec Ruggero Raimondi (Don Alfonso), Barbara Bonney (Despina), Erin Wall (Fiordiligi), El?na Garan?a (Dorabella), Shawn Mathey (Ferrando), Stéphane Degout (Guglielmo). DVD éditions Virgin Classics 2005 ; Festival d’Aix-en-Provence.

Wolfgang Amadeus Mozart, Così fan tutte, direction Manfred Honeck, mise en scène Ursula et Karl Ernst Hermann, avec Thomas Allen (Don Alfonso), Helen Donath (Despina),Ana Maria Martinez (Fiordiligi), Sophie Koch (Dorabella), Shawn Mathey (Ferrando), Stéphane Degout (Guglielmo). DVD éditions DECCA 2006 ; festival de Salzburg.

Giacomo Puccini, La Bohème, direction Bertrand de Billy, avec Anna Netrebko (Mimi), Nicole Cabell (Musetta), Rolando Villazon (Rodolfo), Boaz Daniel (Marcello), Vitalij Kowaljow (Colline), Stéphane Degout (Schaunard). éditions Deutsch Grammophon 2007 ; Munich.

Gabriel Fauré, Requiem, direction Laurence Equilbey, avec Sandrine Piau, éditions Naïve 2008, Paris.

Claude Debussy, Pelléas et Mélisande, direction Bertrand de Billy, mise en scène, Laurent Pelly, avec Natalie Dessay (Mélisande), Marie-Nicole Lemieux (Geneviève), Beate Ritter (Yniold), Laurent Naouri (Gollaud), Philip Ens (Arkel), Tim Mirfin (le médecin et le berger), Stéphane Degout (Pelléas). DVD éditions Virgin Classics 2009, Theater an der Wien, Wien.

Johannes Brahms, Ein deutsches Requiem, direction Yannick Nézet-Séguin, avec Elizabeth Watts, London Philharmonic Orchestra, Londres 2009.

Mélodies, mélodies françaises, avec Hélène Lucas (piano). Éditions Naïve, 2011.

Gioachino Rossini, Le Comte Ory, direction Maurizio Benini, mise en scène Bartlett Sher, avec Juan Diego Florez (le Comte Ory), Diana Damrau (La Comtesse Adèle), Joyce DiDonato (Isolier), Michele Pertusi (Le Gouverneur), Susanne Resmark (Dame Ragonde), Monica Yunus (Alice), Stéphane Degout (Raimbaud). DVD, éditions Virgin Classics 2012 ; Metropolitan Opera, New York.

Une Fête Baroque, enregistrement du concert donné à l’occasion des 10 ans du Concert d’Astrée. Direction Emmanuelle Haïm. éditions Virgin Classics 2012 ; Théâtre des Champs-Élysées, Paris.

Claude Debussy, Pelléas et Mélisande, direction Philippe Jordan, mise en scène, Robert Wilson, avec Elena Tsallagova (Mélisande), Anne Sofie von Otter (Geneviève), Julie Mathevet (Yniold), Vincent Le Texier (Gollaud), Franz Josef Selig (Arkel), Jérôme Varnier (le médecin et le berger), Stéphane Degout (Pelléas). DVD éditions Naïve 2013, Opéra national de Paris, Paris.

Jean-Philippe Rameau, Hippolyte et Aricie, direction William Christie, mise en scène Jonathan Kent, avec Christiane Karg (Aricie), Ed Lyon (Hippolyte), Sarah Connolly (Phèdre),François Lis (Pluton), Stéphane Degout (Thésée). DVD éditions Opus Arte 2013 ; Festival de Glyndebourne.

Jean-Philippe Rameau, Hippolyte et Aricie, direction Emmanuelle Haïm, mise en scène Ivan Alexandre, avec Anne-Catherine Gillet (Aricie), Topi Lehtipuu (Hippolyte), Sarah Connolly (Phèdre), François Lis (Pluton), Jérôme Varnier (Neptune) Stéphane Degout (Thésée). DVD éditions Erato 2012 ; Opéra de Paris.

Philippe Boesmans, Au Monde, direction Patrick Davin, mise en scène et livret Joël Pommerat, avec Patricia Petibon (la seconde fille), Yann Beuron (le mari de la fille ainée), Frode Olsen (le père), Charlotte Hellekant (la fille aînée), Werner Van Mechelen (le fils aîné), Fflur Wyn,  Ruth Olaizola (la femme étrangère), Stéphane Degout (Ori). CD éditions Cyprès 2014 ; La Monnaie Bruxelles.

Voir la liste complète des nommés

© Thibault Stipal


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: