Victoires de la Musique Classique 2016 : Adrien Boisseau

10 février 2016 Par Elodie Martinez | 0 commentaires

Deuxième des trois nommés dans la catégorie « Révélation Soliste instrumental », l’altiste Adrien Boisseau est l’objet de notre portrait du jour.

Adrien Boisseau est né en 1991 et débute l’apprentissage de l’alto à 5 ans. Trois ans plus tard, il entame également celui du piano au Conservatoire de Nevers. A 14 ans, il entre dans la classe de Jean Sulem au Conservatoire national supérieur de Paris après être admis à l’unanimité. Parallèlement, il enrichit sa formation auprès de Véronika Hagen au « Mozarteum » de Salzbourg.

Deux ans plus tard, en 2008, Adrien Boisseau est lauréat du concours FMAJI (2ème prix et prix du public) qui lui donne l’opportunité de se produire à de nombreuses reprises avec orchestre ; il participe d’ailleurs à l’Académie de musique contemporaine de Lucerne où il joue sous la direction de Pierre Boulez. La même année, il interprète une œuvre pour alto et électronique à l’IRCAM. L’année suivante il est récompensé par le Premier Prix et le Prix du public au concours Max Rostal à Berlin.

Au cours de l’été 2010, Adrien Boisseau prend part à l’International Music Academy-Switzerland où il travaille en quatuor sous la direction de Nobuko Imai et Seiji Ozawa, puis il fait ses grands débuts à la Philharmonie de Berlin avec le Deutsches Symphonie Orchester l’année suivante. Il obtient également un premier prix avec les félicitations du jury et intègre la classe de Tabea Zimmermann à la Hochschule « Hanns Eisler » de Berlin et rejoint trois ans plus tard les jeunes solistes de la « Kronberg Academy » pour étudier avec Nobuko Imaï et développe son potentiel artistique au contact de musiciens de renommée mondiale : Youri Bashmet, Antoine Tamestit, Lawrence Power, Gidon Kremer, Fazil Say, Andras Schiff… Il enchaîne les prix : Tokyo 4 ème prix, prix du public et prix pour la meilleure interprétation de l’œuvre japonaise ; Youri Bashmet de Moscou 2ème prix ; ARD de Munich prix de la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine imposée.

Depuis 2012, Adrien joue régulièrement en duo avec le pianiste Gaspard Dehaene ; ensemble, ils donnent de nombreux concerts. Passionné par la création, ils ont créé, en France, l’œuvre « Invisible Cities » de la compositrice Charlotte Bray au festival Radio France de Montpellier et enregistre un premier CD consacré à Léo Smit. En juin de la même année, Adrien Boisseau est lauréat de la fondation d’entreprise Banque Populaire.

Par ailleurs, afin de se perfectionner en musique de chambre, il participe à des académies prestigieuses à travers l’Europe (Santander, Verbier, Cervo, Seiji Ozawa Switzerland, Prussia Cove, La Roque d’Anthéron…) et est l’invité de nombreux festivals (Festival des Arcs, Festival de Pâques et Août Musical de Deauville, Escapades musicales du Bassin d’Arcachon, Festival Juventus à Cambrai, Festival Messiaen à La Grave, Festival Tempo au Croisic, Festival, Festival Beethoven à Varsovie…). C’est donc tout naturellement qu’il joue aux côtés de grands interprètes reconnus tels qu’Anne Queffelec, Olivier Charlier, Jean Mouillère, Henri Demarquette, Éric le Sage, Jérôme Pernoo, Jérôme Ducros, Christophe Coin, Jonas Vitaud, Svetlin Roussev, Adam Laloum, Alexandra Soumm, etc…

Il se produit également en tant que soliste et joue avec de grands orchestres, comme Pasdeloup, Ostinato, Solistes de Zagreb, Les Siècles, Kammerakademie Potsdam, Trondheim Symphony Orchestra, Deutsches Symphonie-Orchester, Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra, New Russia State Symphony Orchestra, les Solistes de Moscou, Munchener Kammerorchester, ou encore le Sinfonieorchester Liechtenstein.

Le 31 janvier 2013, il obtient le deuxième prix du concours international dalto Yuri Bashmet à Moscou et il remporte le prestigieux International classical music awards du jeune artiste de l’année 2014. Un prix décerné par la presse musicale internationale qui a reconnu qu’à « son jeune âge, en dehors de son habileté technique et de la beauté de sa sonorité, Adrien Boisseau est un musicien particulièrement mature et introspectif« . Il est également un révélation classique de l’ADAMI en 2014.

Adrien Boisseau est par ailleurs devenu membre du Quatuor Ebène depuis le 1 er janvier 2015 et enregistre un album consacré à Robert Schumann avec le pianiste Gaspard Dehaene.


Vous avez jusqu’au 14 février pour voter!

Liste complète des nommés.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: