Musica 2017, Ouverture : La Passion selon Michaël Levinas, une musique pour un monde sans rédemption

22 septembre 2017 Par
Yaël Hirsch
| 1 commentaire

Au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg, l’édition 2017 du Festival Musica s’est ouverte avec solennité sur une création Française de Michaël Levinas. La Passion selon Marc est une oeuvre qui a été commandée pour les 500 ans de la Réforme et jouée pour la première fois en avril 2017 à l’Eglise Saint François, à Lausanne. Devant une salle pleine et concentrée, l’Orchestre de Chambre et l’Ensemble vocal de Lausanne, sous la baguette de Marc Kissoczy, ont exécuté le « retable en trois parties » et en quatre langues (Hébreu, Araméen, Français du 13e siècle et Allemand) imaginé par le compositeur et pianiste pour un orchestre et 36 voix. Sous-titrée « Une passion après Auschwitz », cette version contemporaine de La Passion selon Marc était puissante et émouvante. « Mais » ou peut-être « car », elle était sans transcendance, ni rédemption, possibles.