Louise et Ludwig sur un îlot.

19 février 2018 Par
Bérénice Clerc
| 0 commentaires

La Seine Musicale a des envies d’égalité, elle réunissait le 17 février Beethoven et Farrenc, un homme, une femme ont forgé la trame d’un magnifique concert. Laurence Equilbey, Insula Orchestra, Alexandra Conuva au violon, Nathalie Clein au violoncelle et David Kadouch au piano réinventèrent le triple Concerto pour violon, violoncelle, piano et Orchestre de Beethoven et firent renaître la Symphonie numéro 3 de Farrenc pour le plaisir, des oreilles et des corps vierges des spectateurs de 2018.