40 ans de l’Orchestre de Chambre de Paris : Interview de Douglas Boyd

11 septembre 2018 Par
Victoria Okada
| 0 commentaires

Fondé en 1978, l’Ensemble orchestral de Paris, devenu depuis 2012 l’Orchestre de Chambre de Paris, fête cette année ses 40 ans. A ce début de la saison, l’Orchestre organise deux événements : un concert anniversaire le 19 septembre au Théâtre des Champs-Elysées, et la fête du 40e anniversaire, toute la journée du 22 septembre au Centquatre. Nous avons rencontré son directeur musical, Douglas Boyd.
Propos recueillis par Victoria Okada

douglas-boyd-c-jean-baptiste-millot
TouteLaCulture.com : Pourriez-vous nous présenter les points forts de la nouvelle saison ?

Douglas Boyd : En ce mois de septembre, nous fêtons le 40e anniversaire de l’orchestre. C’est un moment important pour l’histoire de l’orchestre. J’espère que ce sera une occasion de réfléchir sur ce qu’on a accompli, mais aussi de fixer notre regard vers l’avenir. Car l’avenir est vraiment très important. C’est pourquoi, nous allons jouer au concert anniversaire au Théâtre des Champs-Élysées, le 19 septembre, la dernière création d’Arthur Lavandier, compositeur français de grands talents. L’œuvre, pleine d’imagination, s’appelle Le Périple d’Hannon pour ténor et orchestre. Le chanteur anglais Mark Padmore chantera la partie du ténor. C’est un extraordinaire musicien, actuellement l’un des plus grands ténors du monde. Il chantera également Les illuminations de Benjamin Britten, une musique anglaise sur des textes français d’Arthur Rimbaud.
Un autre moment fort de ce concert est
Tzigane de Ravel, avec comme soliste notre premier violon solo Deborah Nemtanu, qui a un esprit très ouvert.
Ensuite, c’est la fête d’anniversaire, le 22 septembre au
Centquatre. Toute la journée, vous pouvez assister à des concerts et des rencontres gratuits ou à très bas prix. Il y aura aussi plein de surprises ! Venez donc nombreux !

TouteLaCulture.com : Mark Padmore et Arthur Lavandier reviendront dans la saison, au mois de février pour le chanteur et en mai pour le compositeur.

Douglas Boyd : Mark Padmore chantera Le Voyage d’hiver de Schubert revisité par Hans Zender (14 février au Théâtre des Champs-Elysées). Et le 24 mai, à la Salle des concerts de la Cité de la Musique, nous jouerons les Mélodies irlandaises de Berlioz dans une orchestration d’Arthur Lavandier. Ces mélodies sont écrites pour voix et piano, mais Arthur a fait un arrangement orchestral avec une cornemuse et c’est fantastique ! Vous entendrez dans le même concert Les Hébrides et la Symphonie Ecossaise de Mendelssohn.
Mon projet est d’établir une connexion entre la France et la Grande Bretagne, dans ce contexte politique difficile, voire catastrophique de Brexit. Nous vivons un moment fragile et il est pour moi extrêmement important de nouer plus de liens entre nos deux pays. J’estime qu’il est crucial de célébrer notre relation à cette occasion, avec la musique anglaise et le texte français.

TouteLaCulture.com : L’Orchestre fête également le 150e anniversaire de la mort de Berlioz…

Douglas Boyd : Tout à fait. Vous savez, je n’ai jamais suivi des cours de direction d’orchestre mais j’ai passé beaucoup de temps avec sir Colin Davis qui était un grand maître de Berlioz. Nous avons beaucoup discuté de sa musique, j’ai étudié la Symphonie fantastique avec lui. On était devenus amis. Une petite anecdote : sa femme enseignait la technique Alexander qui est très bénéfique pour le corps. Elle était excellente dans ce domaine. Je prenais des leçons de cette technique avec elle, puis, j’avais l’habitude de discuter sur la musique de Berlioz avec son mari. Pour le 150e anniversaire de la mort du compositeur, nous jouerons en janvier L’Enfance du Christ à la philharmonie de Paris, que j’ai beaucoup dirigée, surtout aux États-Unis et en Suisse.

TouteLaCulture.com : L’Orchestre est connu pour ses actions citoyennes et culturelles dans différents quartiers. Vous dites que les musiciens doivent s’engager dans ce genre d’actions. Ces projets viennent de vous ? Quel est le programme pour cette année ?

Douglas Boyd : En fait, je m’engage moi-même dans ses activités dès que possible. Dans cette nouvelle saison, nous avons un projet avec un musicien syrien (« Chants d’Alep », 10 mars à 16 h 30 à la cité de la musique), avec un chœur d’enfants de la communauté syrienne.
Il existe une tradition britannique d’engagement dans des projets citoyens. Je vois qu’en France aussi, on commence à s’activer dans ce domaine. Les concerts dans des salles de concerts et ces actions culturelles constituent l’essentiel de nos activités, qui doivent être interactifs.

TouteLaCulture.com : Votre champs d’actions est large et vous menez des activités avec des enfants, des jeunes adultes, des détenus, des immigrés, des mal-logés… Quels genres de musique jouez-vous ensemble ?

Douglas Boyd : Beaucoup de créations. Quelquefois, les groupes procèdent à leurs propres créations à l’aide d’animateurs, mais nous pouvons également leur faire découvrir des œuvres de la musique classique occidentale, toujours grâce aux animateurs.

TouteLaCulture.com : Quelles sont leurs réactions ?

Douglas Boyd : Normalement, leurs réactions sont très émotionnelles. Au fait, particulièrement chez les très jeunes enfants, il n’existe pas de ce que j’appelle la « pré-conception de la musique ». Ils ne conçoivent pas la musique par genre, comme classique, rock, folklorique ou bien d’autres. Pour eux, c’est de la musique, c’est tout. Ainsi, on doit « attraper » ces jeunes enfants avant qu’ils n’arrêtent une idée particulière sur telle ou telle musique.
J’ai dit souvent cela mais je le répète une fois de plus : je crois que la musique peut changer la vie de beaucoup de personnes, à condition qu’on puisse leur offrir cette opportunité.

TouteLaCulture.com : Vous avez réalisé ces deux dernières années les projets « Chansons migrantes » et « histoire des quatre coins du monde », qui ont connu un grand succès.

Douglas Boyd : Nous avons collecté des chants auprès de migrants, puis, à partir de plusieurs mélodies ainsi recueillies, nous avons composé des œuvres musicales. Je suis très content que ces projets aient été bien menés.

TouteLaCulture.com : Je vous souhaite un très bon anniversaire et une excellente saison !

 Photos  © Jean-Baptiste Millot