[Live-Report] 2ème soirée du festival Un Violon sur le Sable.

26 juillet 2017 Par
Laurent Deburge
| 0 commentaires

Nous avions rencontré Philippe Tranchet, le directeur du festival il y a cinq ans, qui nous avait expliqué l’ambition de cet événement : apporter la musique classique à tous les publics en se donnant les moyens d’une grande scène de rock, avec lumières, écrans géants et pyrotechnie. Mais d’une conversation dans un café parisien à la découverte du spectacle in situ il y a un gouffre, celui du réel, du spectaculaire, de l’énorme. La scène est là, au bout de la plage de la grande Conche de Royan, qui vit tomber de plus tristes feux d’artifices pendant la deuxième guerre. Les tours d’enceintes se dressent de chaque côté du plateau, face aux gradins, et à mesure que le soir descend la foule se presse. Au moment du coup d’envoi, mené par la baguette joviale du chef, cofondateur du festival, ils sont tous là, et tous, cela signifie jusqu’à 50 000 personnes, qui ont pour certains passé l’après-midi sur le sable, en attendant l’heure musicale.