Interview de Laurence Equilbey : « Il faut absolument jouer les œuvres rares quand elles en valent la peine, et notamment celles des compositrices »

19 février 2018 Par
Bérénice Clerc
| 0 commentaires

Le 17 Février, La Seine Musicale réunissait Beethoven et Farrenc,  Laurence Equilbey, Insula Orchestra, Alexandra Conuva au violon, Nathalie Clein au violoncelle et David Kadouch au piano réinventèrent le triple Concerto pour violon, violoncelle, piano et Orchestre de Beethoven et firent renaître la Symphonie numéro 3 de Farrenc. Rencontre à l’issue d’un concert magnifique. (Voir notre article)