Agenda classique de la semaine du 3 octobre

3 octobre 2017 Par
Guillaume Laguinier
| 0 commentaires

L’agenda classique, cette semaine, met en avant des choix de programmation audacieux et des compositeurs confirmés. De quoi attirer l’attention des curieux comme des spécialistes. 

Mardi 3  octobre: Alex Beaupain, à la Philharmonie.

beaupain

© DR

Comme l’histoire de cette création est singulière ! La journaliste et romancière Isabelle Monnin fait l’acquisition, en 2012, d’une boite de photos. Celles-ci mettent en images une famille qu’elle ne connait pas, et dont elle ne sait strictement rien. L’âme ingénue de la romancière se met alors en branle: Isabelle Monnin invente à cette famille  une histoire, donne vie à ces visages figés.

Alex Beaupain met le tout en musique. Le résultat est à découvrir à la Philharmonie de Paris, ce soir, à travers les voix de Françoise Fabian, Clotilde Hesme et Clara Luciani.

Mercredi 4 Octobre: Orchestre de Paris, Osmo Vänskä – Pekka Kuusisto – Nielsen, Bjarnason, Prokofiev, Rachmaninov à la Philharmonie.

La Philharmonie fait la part belle aux musiques nordiques lors d’une soirée où les plus fines baguettes scandinaves et Pekka Kuusisto s’associeront pour nous conter, en musique, un lever de soleil sur la mer Égée (LOuverture Hélios de Nielsen), avant de terminer en lyrisme avec la Symphonie no 2 de Rachmaninov. À la baguette, l’éminent chef d’orchestre finlandais Osmo Vänskä.

Jeudi 5 octobre: Wiener Philharmoniker au Théâtre des Champs-Elysées

mehta

Nouvel épisode de la longue histoire d’amour entre le chef d’orchestre Zubin Mehta et les musiciens de la Philharmonie de Vienne, jeudi 5 au Théâtre des Champs-Elysées. Ces légendes vivantes présenteront l’Ouverture tragique op. 81, de Brahms, la Symphonie concertante d’Haydn et le concerto pour orchestre de Bartok dans une production du Théâtre des Champs-Elysées.

Vendredi 6 octobre Pinocchio, à l’Opéra de Dijon

Rien qu’à l’évocation de leur nom, Joël Pommerat, metteur en scène et dramaturge, et Philippe Boesmans, compositeur, peuvent remplir les plus vastes des salles de spectacles. Les deux artistes revisitent, vendredi, à l’Opéra de Dijon, l’histoire du plus menteur des automates offrant à Pinocchio, de Carlo Collodi, de nouvelles aspérités. Il est ici naïf et ravi aux prises avec la dureté de notre monde et des grandes personnes qui l’habitent. A la distribution, Emilio Pomarico en tête,  se côtoieront Vincent Le Texier, Stéphane Degout, Yann Beuron, Julie Boulianne, Marie-Eve Munger, Chloé Briot et le célèbre ensemble viennois du Klangforum Wien.

Samedi 7 octobre: Quatuor Arditti, à la Maison de la Radio

arditi

© Astrid Karger

La maison de la radio sera, l’espace d’un soir, le terrain de jeu de Brian Ferneyhough qui a pour projet de « réintégrer la musique dans un cadre culturel plus large« . Cet autodidacte propose samedi, à 18h et dans le mythique studio 104,  les pièces pour violes de Christopher Tye (1505-1572). Une représentation qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la maison de la Radio et le Festival d’Automne, avec Ivrine Arditti au violon solo, Lukas Fels au violoncelle, et Paul Cannon à la contrebasse et le quatuor Arditi.