Agenda classique de la semaine du 22 août

23 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

La rentrée approche, la reprise du travail aussi. Profitez de la fin de l’été pour écouter de la belle musique dans les nombreux festivals que cette saison ensoleillée nous propose. 

Lundi 22 août, le chœur Dordogne en Sinfonia et l’ensemble Sagittarius interprètent le Salve Regina à 8 voix, le Magnificat à 8, et l’Officium Defunctorum (1605) de Tomas Luis de Victoria, et nous plongent au cœur du rayonnement du royaume espagnol à son apogée au XVIIIe siècle. Informations.
Au Festival de musique sacrée de Rocamadour nous sont interprétées des « splendeurs vénitiennes ». L’ensemble Le concert spirituel dirigé par Hervé Niquet nous y joue le Gloria et le Magnificat de Vivaldi.
Au Festival Berlioz dans l’Isère, Abdel Rahman se lance dans l’intégrale de l’oeuvre de Chopin pour piano solo : mazurkas, polonaises, nocturnes, impromptus, valses… tout y est! Informations.
Pour les amoureux des quatuors à corde, le Festival des quatuors Lubéron nous offre un concert par le quatuor Béla, qui interprète des oeuvres de Debussy, Bucot, Zemlinsky et Brahms. Informations.
Un autre quatuor à cordes à aller écouter au Festival de Musique de Wissembourg, c’est le quatuor Arod, qui y interprète des oeuvres de Mozart, Webern et Mendelssohn. Informations.
Dans le cadre des Musicales de Normandie, Emmanuelle Bertrand au violoncelle et Pascal Amoyel au piano interprètent de nombreuses oeuvres, parmi lesquelles on note la présence d’Après un rêve de Fauré, de la Sonate n°1 pour violoncelle et piano en ut mineur de Saint-Saëns et de la Sonate pour violoncelle et piano de Debussy. Informations
Pour tous les fans de la musique baroque, le Festival Lumières du baroque met à l’honneur ce compositeur essentiel à la période quoique peu connu du grand public qu’est Georg Muffat. L’ensemble Mensa Sonora consacre à sa musique un spectacle dansé dans le cloître de l’abbaye de Celles sur Belle. Informations.

Mardi 23 août, dans le cadre du Festival Sinfonia en Périgord, l’ensemble Sagittarius interprète un cycle de sept cantates pour le vendredi saint, consacré à chacun des membres du Christ en croix : les Membra Jesu Nostri de Buxtehude, un des chefs-d’oeuvre du XVIIe siècle. Informations. Le même jour, l’ensemble La Chapelle Rhénane exprime leur passion pour la musique baroque allemande, de Schütz à Buxtehude, de Schein à Bach. Informations.
Pour sa part, l’ensemble Aedes interprète l’immense Passion selon Saint Jean de J.S. Bach, sous la direction de Mathieu Romano à l’Opéra de Vichy. Informations.
L’ensemble Appassionato, pour sa part, interprète Tristan et Isolde de Wagner, des Lieder de Strauss, Fleurs des landes de Berlioz et Cinq poèmes de Baudelaire de Debussy, sous la direction de Mathieu Herzog. Informations.
Au Festival Berlioz, Abdel Rahman continue dans sa lancée et nous continue à nous offrir l’intégrale de l’oeuvre de Chopin. Informations.
En Alsace du nord, au Festival de musique de Wissembourg, Christoph Croisé au violoncelle et Vyacheslav Gryaznov au piano jouent des sonates de Benjamin Britten et de Schubert, la Suite Italienne de Stravinsky, et L’Amour des 3 Oranges de Prokofiev. Informations
A Notre-Dame de Paris, Vincent Dubois, premier prix du CNSM en orgue, nous offre un récital d’orgue, où l’on entend aussi bien Bach que Mozart, Mendelssohn que Widor, Vierne, et Saint-Saëns. Informations.
Dans le cadre du Festival des Abbayes en Lorraine, les ensemble vocaux Muffati et Vox Luminis vous invitent à des « Odes aux forges de la Nature« , hommage de Telemann aux victimes du grand tremblement de terre de Lisbonne de 1755. Informations.
Pour la 14ème édition des Estivales en Puisaye, un festival de musique classique itinérant qui rassemble autour de l’art vocal, on note une belle programmation. Ce jour, le Duo Andela « Amour et Botanique » nous chante des mélodies de Schubert, Caccini, de Falla, Barbara, des chants sépharades, russes, la Sérénade mélancolique de Tchaïkovski… Informations.

Mercredi 24 août, au Festival Sinfonia en Périgord, on retrouve l’ensemble Aedes avec l’ensemble Les Surprises sous la direction de Mathieu Romano, qui nous interprètent la Passion selon Saint Jean de J.S. Bach. Informations. Vivaldi est aussi à l’honneur, alors que les solistes du Concert Spirituel dirigés par Olivier Briand nous jouent le plus beau de la musique italienne. Informations.
La musique vénitienne de Nicola Porpora, Leonardo Vinci, Vivaldi et Hasse nous est jouée par l’ensemble Il Pomo d’Oro sous la direction de Maxim Emelyanychev dans le cadre du Festival de Sablé. Informations.
Au Festival Berlioz, l’intégrale de Chopin n’en finit pas avec Abdel Rahman. Informations. En outre, l’orchestre des Pays de Savoie dirigé par Nicolas Chalvin nous interprète des cantates de Berlioz, Gluck, Boieldieu, Cherubini et Gounod. Informations.
Aux Estivales en Puisaye, Aurélien Pontier nous interprète la Sonate « Clair de lune » et opus 110 de Beethoven, ainsi que le Klavierstücke de Brahms au piano. Informations. Ensuite, c’est le Requiem de Mozart et le Concerto pour clarinette de Mozart que l’on peut entendre aux Estivales, grâce à l’Orchestre Camerata Bohemiana de Prague. Informations.

Jeudi 25 août, dans le cadre des Jeudis musicaux en pays royannais, Vincent Peirani que nous avions suivi au festivals Jazz sur Seine et Jazz à Saint Germain des Près, et François Salque nous offrent un duo accordéon-violoncelle avec du jazz et des créations : Piazzolla, Mienniel, Peirani, Strouk… Informations.
Au Festival Sinfonia en Périgord, l’ensemble Le Concert Spirituel sous la direction Hervé Niquet, récidive dans la musique italienne avec Lorenzani et Benevolo, avec cette fois également des œuvres de M-A Charpentier. Informations.
Le Festival de Sablé n’est pas moins riche dans sa programmation. Nous avions rencontré sa directrice artistique Alice Orange, qui nous avait parlé de ce festival qui interroge le « genre baroque ». L’orchestre Orfeo 55 dirigé par Nathalie Stutzmann y interprète l’opéra imaginaire Il Duello Amoroso de Haendel. Informations. Déjà croisés au Festival des Abbayes en Lorraine, les ensembles vocaux Muffati et Vox Luminis vous invitent de nouveau à des « Odes aux forges de la Nature », hommage de Telemann suite au grand tremblement de terre de Lisbonne de 1755. Informations. Enfin, Anna Reinhold et Thomas Dunford, une mezzo-soprano et un archiluth, interprètent Labirintho d’Amore de Strozzi, Frescobaldi et Kepsberger. Informations.
Au Festival international de quatuors à cordes du Luberon, le quatuor Zemlinsky joue des œuvres de Smetana, Gemrot et Dvoràk. Informations. Au Festival Berlioz dans l’Isère, Abdel Rahman n’en continue l’intégrale de l’oeuvre de Chopin pour piano solo. Informations. Au même endroit, Jean-François Heisser dirige l’orchestre d’Auvergne, qui nous joue La Captive, La Belle voyageuse, et Zaïde de Berlioz, Pavane pour une infante défunte et Don Quichotte à Dulcinée de Ravel, ainsi que L’Amour sorcier de Falla. Informations.
A Lille, dans le cadre du Festival Lille Clef de Soleil, le quatuor Talich et le pianiste Alexandre Kantorow nous jouent un Divertimento pour cordes de Mozart, un quatuor à cordes de Mendelssohn et un quintette pour piano et cordes de Brahms. Informations.
A Bordeaux, l’association Renaissance de l’orgue organise un festival Orgues d’été, où Julien Girard nous interprète des oeuvres de Mendelssohn, Vierne, Duruflé, Ravel, Poulenc, Fauré et Wagner (Informations), tandis que Paul Darrouy nous joue du Liszt, Ibert et Nielsen. Informations.
Au Festival de Wissembourg, Vyacheslav Gryaznov nous interprète au piano des œuvres de Debussy, Ravel et Prokofiev. Informations.
Dans le cadre du festival Les Estivales en Puisaye, la mezzo-soprano Jeanne de Lartigue et la pianiste Béatrice Sprenger nous chantent des airs d’opéra et des mélodies de, entre autres, Mozart, Vivaldi, Gershwin, Gounod, Saint-Saëns… Informations. Un dialogue surprenant, très baroque, entre Bach et les slaves, sera également tenté par l’ensemble vocal Singet de Cracovie ! Informations.

Vendredi 26 août, au Festival de Sablé, l’ensemble Clementis sous la direction de Stéphane de Failly la musique sacrée de l’italienne Isabella Leonarda, qui est pour elle une manière d’exprimer sa dévotion à la Vierge Marie. Informations. On peut aussi entendre le Collegium Marianum nous interpréter la joyeuse musique des fêtes vénitiennes de la fin du XVIIe siècle : Lully, Vivaldi, Campra, Leclair, Scarlatti… Informations. Enfin, l’ensemble Pygmalion sous la direction de Raphaël Pichon nous interprète les intermèdes musicaux du spectacle comique La Pellegrina de Girolamo Bargagli. Informations.
Au Festival Sinfonia en Périgord, le choeur de femmes Mora Vocis nous chante sous la direction de Els Janssens-Vanmunster un spectacle nommé Mater Dolorosa, Femmes au Tombeau, qui relate le voyage intérieur et extérieur de ces femmes élues dites « pleureuses » de la Passion. Informations. Ophélie Gaillard et son ensemble Pulcinella travaillent pour leur part la musique vocale et instrumentale composée par Vivaldi pour des jeunes filles illégitimes abandonnées. Informations.
L’ouverture du Festival de Montreux 2016 se fait avec l’Ouverture des Hébrides de Mendelssohn, le Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 54 de Schumann, et L’Oiseau de feu de Stravinski interprétés par le Royal Philarmonic Orchestra London sous la direction de Charles Dutoit. Informations.
Aux Estivales en Puisaye, l’ensemble Singet de Cracovie nous invite à écouter de la musique romantique et populaire allemande : Standchen de Schubert, Geistleiches Lied de Brahms… Informations. Ensuite, ce sont des airs et duo d’opérette (Offenbach, Hervé, Yvain…) qui sont sont offerts par le baryton Philippe Brocard, la soprane Clémentine Decouture et la pianiste Delphine Dussaux. Informations.

Samedi 27 août, dans le cadre du Festival Sinfonia en Périgord et pour ses dernières représentations, la compagnie La Tempête interprète le chef d’oeuvre intemporel que sont Les Vêpres de Monteverdi. Informations. Le Trio Dauphine invite à pénétrer dans l’univers pétillant de la chanson française, tout particulièrement avec des œuvres de Laborde et de Rameau. Informations. Enfin, c’est un Concerti pour deux clavecins, celui d’Antonio Vivaldi, que Gwennaëlle Alibert et Clément Geoffroy interprètent lors de ce festival qui se clôt. Informations.
Au Festival de Sablé, la sonate française est à l’honneur avec The Goldfinch Ensemble (Informations) mais laisse place à la musique italienne avec La Liberazione di Ruggiero de Caccini interprété par le Huelgas Ensemble (Informations) ainsi que les concertos pour violoncelle de Vivaldi interprétés par l’Ensemble Pulcinella. Informations
Le Royal Philarmonic Orchestra London continue sa course au Festival de Montreux, avec l’Ouverture de Guillaume Tell de Rossini, le Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 77 de Brahms et la Petrouchka de Stravinski. Informations.
Pour la clôture du Festival des Estivales en Puisaye, on peut entendre la Symphonie n°8 « Inachevée » de Schubert, le Stabat Mater de Schubert, ainsi qu’une création de Rémi Rousseau, par toutes les formations du festival réunies : le Choeur de l’Académie des Estivales, l’ensemble vocal Singet de Cracovie, l’orchestre Camerata Bohemiana de Prague… Informations.
Enfin, aujourd’hui marque le lancement du Festival de Royaumont avec la création du Carré magique, une installation sonore dans les jardins où  » des capteurs et des haut-parleurs cachés dans un carré du Potager-Jardin génèrent et modulent en permanence des modèles sonores définis par le compositeur Jean-Luc Hervé et modélisés par le créateur sonore Manuel Poletti ». Informations.

Dimanche 28 août, au Festival de Montreux, le Royal Philarmonic Orchestra London nous invite pour la troisième et dernière fois à un beau moment de musique avec tout particulièrement une interprétation du Sacre du printemps d’Igor Stravinski et du Concerto pour piano et orchestre n°2 en do mineur de Rachmaninov. Informations.
Au Festival international du quatuor à cordes du Luberon, le Talich Quartet nous invite à plonger dans l’oeuvre pour quatuor de Puccini, Fibich et surtout, pour clôturer le festival, de Schubert ! Informations.
Au Festival Berlioz, Michel Butor, romancier, essayiste et poète, nous récite les Goyescas de Granados, tandis que Hervé Billaut l’accompagne au piano et que sont projetés des tableaux de Goya. Informations. Et enfin, l’Orchestre du Gürzenich de Cologne et le Choeur de l’Opéra de Cologne interprètent l’opéra Benvenuto Cellica version concert de Berlioz. Informations.

Visuel : © Creative Commons – Flickr Campus France


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: