Anaïs, romantique et sentimentale…qui l’eût cru !

28 novembre 2008 Par Soren | 0 commentaires

Après s’être moquée avec amusement et légèreté des couples et du fait que les gens qui s’aiment sont toujours un peu les mêmes, elle revient avec…The Love album !

Révélée au grand public lors des Victoires de la musique 2006 et son album The Cheap Show qui s’est écoulé à 450 000 exemplaires, Anaïs conquit les coeurs en les raillant, accompagnée d’une guitare, d’un kazoo et d’une pédale sampler.

Cette fois, Anaïs tout en restant décapante et « rigolotte », -elle ne peut se défaire de ce qui l’a faite-, est produite par Dan the Automator, le responsable du très réussi premier album de Gorillaz.

Et cela se ressent. L’album est mieux réalisé et présente une finition pointue. Plus varié que le précédent, Anaïs ose. Elle va sans complexe du yé-yé trash à la variété française plus classique en passant par quelques accents rocks ou grooves.

La soin qu’elle met dans l’écriture de ses textes est toujours au rendez-vous. Elle nous parle d’amour, qu’il soit obsessionnel ou saphique, sans manquer de provoquer un sourire voire une franche rigolade à son auditeur.

Le kitsch de la pochette est aussi là pour nous amuser et Anaïs prend ainsi un véritable virage sous fond de délire permanent.
Tracklisting

1 · Le 1er amour
2 · I Love You
3 · Elle me plaît
4 · Malheureux
5 · J’sais pas
6 · Moi qui croyais
7 · Entre 2 verres
8 · Farniente
9 · Peut-être une angine
10 · Si j’avais su que notre amour
11 · Je voudrais partir en week-end
12 · Qui c’est la fille sur la moto
13 · Elle sort qu’avec des blacks

Et rien que pour vous, Le Premier Amour :


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: