AC / DC : la genèse d’un groupe de légende…

15 octobre 2008 Par Soren | 1 commentaire

A l’occasion de leur prochain concert-événement à Bercy, La boîte à sorties invite ses lecteurs à se plonger dans l’histoire de petits écossais qui sont devenus grands !

Tout part d’une famille : les Young ! Nés à Glasgow, trois frères, George, Malcom et Angus arrivent en Australie en 1963 et s’installent dans la banlieue de Sydney. George a alors le premier la bonne idée de se mettre à la guitare. Il connaît même le succès avec les Easybeats. Il est suivi par Malcom puis Angus. Malcom rejoint à son tour un groupe en 1971 : les Velevet Undergroud…vous l’aurez compris, pas celui de Lou Reed mais celui de New Castle !
En 1973, Malcom décide de fonder son propre groupe. Ce sera AC/DC dont le nom lui a été soufflé…par sa soeur Margaret ! Une histoire de famille, je vous dis ! Moins glamour que la plupart des rumeurs qui courent, le nom vient simplement d’un sigle qu’elle a aperçu au dos d’une machine à coudre (de la marque Singer, pour ceux qui aiment le détail !). AC/DC devient vite les initiales de l’expression alternating current/direct current, qu’on traduit en français par courant alternatif/courant continu. Plus candide qu’on ne saurait l’imaginer, le groupe ne réalise pas, à l’époque, les différentes interprétations et les fantasmes qu’un sigle aussi énigmatique peut susciter.

Tout d’abord, AC/DC signifie en argot « à voile et à vapeur », autrement dit…bisexuel ! Bien vite et plus connu, on donnera à cette abréviation une connotation satanique : « Ante christ death to Christ » , « Ante Christ devil’s child » ou encore, une autre déclinaison possible… : « Anti Christ destroy Christ » !

Bref, l’imagination des premiers fans ou des journalistes de l’époque n’a pas tardé à être mis à contribution.

Leur premier album, High Voltage est enregistré en 1974 et sort l’année suivante. Il ne sera pas synonyme de succès. La renommée commencera à prendre effet une année plus tard avec l’album T.N.T. Tout du moins en Australie où ils sont dès lors considérés comme le plus grand groupe de rock du pays. Les auditeurs de la radio australienne n’ont d’oreilles que pour eux !
Revivez en vidéo ce live de 1975, extrait de leur premier album :

La suite de l’histoire au prochain numéro…

Le groupe est en tournée, pour réserver leur de leur passage en France.

Pour paticiper à la chasse au trésor du Black Ticket d’AC/DC.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : A la recherche du Black Ticket d'AC/DC | La boite a sorties

Laissez un commentaire: