« Tout Gainsbourg » de Bertrand Dicale, l’échec avant le triomphe…

22 avril 2016 Par Le Barbu | 0 commentaires

À l’occasion du 25e anniversaire de la mort du chanteur, le journaliste Bertrand Dicale publie Tout Gainsbourg aux éditions Jungle. Une somme de plus de 1?000 pages qui explore l’œuvre de l’artiste pour mieux composer son histoire, sa légende.

arton592

Note de la rédaction :

Spécialiste des musiques populaires et en particulier de la chanson française – de Juliette Gréco ou Georges Brassens à Daniel Darc – auteur, journaliste et chroniqueur radio, Bertrand Dicale signe avec Tout Gainsbourg un ouvrage de référence. Il ne s’agit point d’une biographie conventionnelle : ici c’est l’œuvre avant l’homme, au sens où son auteur n’a pas voulu retracer le parcours du chanteur mais explorer l’ensemble de sa trajectoire artistique au travers des années de formation, des collaborations, de ses chansons, de la peinture, de la littérature, de ses écrits ou de ses films. Le vaste terrain d’exploration qu’offre Bertrand Dicale nous permet d’entrer dans l’univers d’un auteur-compositeur-interprète aux multiples facettes et aux multiples talents dont il relate, par le biais d’une écriture très vivante, parfois très intime, mais jamais voyeuriste, la démarche, la quête de reconnaissance, le désir de partager sa poésie, et ce quel que soit le médium par lequel il s’exprime. On saisit la complexité de son évolution et comment s’est construit son paysage artistique intime grâce à un récit alternant analyse de ses chansons, portrait des personnalités croisées au cours de son existence et anecdotes sur sa tabagie, son goût pour la provoc, sa fascination pour le sexe et l’alcool, le monde de la publicité ou du cinéma.

Tout Gainsbourg est un livre très complet qui ne se destine pas seulement aux fans, mais à tous ceux qui auront envie de découvrir le parcours hors du commun d’un artiste qui a souvent connu l’échec avant de triompher.

Tout Gainsbourg de Bertrand Dicale, février 2016, 1040 pages, 27 euros.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: