Rentrée littéraire 2018, les tendances

7 août 2018 Par
Jérôme Avenas
| 0 commentaires

Les rédacteurs de Toute la Culture ont déjà répertorié plus de 300 sorties en librairie prévues entre le 15 août et le 15 septembre. Livres Hebdo avance un chiffre global de 567 romans. Cet été, notre mission consistera à lire un maximum de livres pour vous dénicher des perles et des pépites. En attendant, voici quelques tendances, quelques auteurs, quelques éditeurs qui ont attiré notre attention. 

rl

Les programmes de publication pour la rentrée littéraire sont diffusés, les uns après les autres par les éditeurs depuis la fin du mois de mai. Comme chaque année, l’offre est copieuse, pour le plus grand bonheur des passionnés de littérature. Difficile pourtant de faire un choix. Si nous allons naturellement vers des auteurs que l’on aime et que l’on suit parfois depuis de nombreuses années, on aime également se laisser surprendre par un premier roman.

Publié aux Éditions Noir sur Blanc, on attend avec impatience Les livres de Jakob d’Olga Tokarczuk (13/09) consacré à Jack Frank, « hérétique, schismatique, Juif converti à l’islam puis au christianisme, libertin, hors-la-loi, tour à tour misérable et richissime, vertueux et abominable. » L’écrivaine polonaise a reçu le 22 mai dernier le Man Booker International Prize pour Les Pérégrins.

Chez Zulma l’éditeur dénicheur de perles, on peut d’ores et déjà vous dire que La somme de nos folies de l’écrivaine malaisienne Shih-Li Kow, traduit par Frédéric Grellier, est un vrai bijou, sans aucun doute l’un des événements de cette rentrée littéraire. Nous vous en reparlerons plus longuement le jour de sa sortie en librairie (23/08).

Très attendu, chez Stock  : La marcheuse de l’écrivaine syrienne Samar Yazbek (22/08) la déambulation d’une « adolescente singulière » dans une Syrie en guerre. Mais tout le programme de la rentrée littéraire donne envie de se jeter sur les livres bleu nuit :  Le guetteur de Christophe Boltanski, Le mars club de Rachel Kushner et le premier livre d’Olivia de Lamberterie Avec toutes mes sympathies pour ne citer qu’eux.

Chez Gallimard, un premier roman attire notre attention : Mauvaise passe de Clémentine Haenel (collection L’Arpenteur, 23/08) semble très, très prometteur. Dans la collection « Verticale », on attend avec impatience le nouveau livre de Maylis de Kerangal Un monde à portée de main (16/08). Dans la collection « Du monde entier », la traduction de d’Emmanuelle et Philippe Aronson de Swing Time de Zadie Smith paraîtra le 16/08.