Je est un Juif, roman de Charles Dobzynski Chez Gallimard

27 octobre 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Charles Dobzynski a tout au long de sa vie dans une oeuvre poétique mis en lettre la rencontre d’un homme avec lui même et avec son temps. Est réédité chez Gallimard le précieux Je est un Juif, roman.

product_9782072739149_195x320

Un poète après la catastrophe.

Charles Dobzynski est né en 1929 à Varsovie d’où ses parents émigrent à Paris en 1930. Il avait eu la chance d’échapper aux rafles et aux arrestations, en particulier la rafle du Vel’d’Hiv’ dont il se souviendra dans son œuvre. Il devient en 1954 chroniqueur cinéma aux Lettres françaises. En 1972 il est secrétaire, puis rédacteur en chef de la revue Europe. Il collabore à diverses publications. Poète précoce, il publie son premier poème en 1944 dans le journal Jeune Combat. Fin 1949, Paul Éluard présente ses premiers poèmes dans Les Lettres françaises. Sur proposition d’Aragon il entre à la rédaction du quotidien Ce soir. Aragon et Elsa Triolet préfacent deux de ses recueils. Son œuvre est imprégnée par ses trois passions : l’astronautique, le cinéma et la poésie. Une oeuvre prolifique et collectionneuse d’un  homme secrètement hanté par l’anéantissement.

Un poète Juif.

Il y a parmi tant de morts- une mort juive – inscrite au livre des records.

Enfant il se réfugie avec sa mère dans une ferme du Loiret. Sans école et sans papiers. Charles Dobzynski a alors treize ans lorsqu’il commence à écrire pour dit-il tuer le temps et lutter contre le temps pour retrouver ses souvenirs. Sa première culture est avant tout musicale constituée des chants et mélodies en yiddish et en polonais de sa mère. Il a cru toute sa vie que le repli indemnitaire serait une victoire posthume donnée au nazisme ; il écrit, dans les pas de Sartre « être juif n’est pas ma prison ». Cette attitude intenable et paradoxale se brise dans ce poème roman Je est une Juif, roman où il tente d’articuler le Juif qui est en lui en un autre à respecter et à mettre à distance, et en même temps de s’en servir comme vecteur d’altérité. Il y a dans le fait d’être juif un exposant supplémentaire d’altérité qui réside dans le fait d’échapper à toute définition, écrivait Jankélevitch. 

Un Poète universel

Au delà ce poème sur l’altérité saura mettre nos pensées en route car il déplie un « self » clair et actuel au milieu d’un monde sans dieu mais pas sans foi. Extraits : On me mit sur le dos – une lourde prière – et l’on me dit prend la route – la boussole est en toi.  La planète est clown en peluche – par lui cent mille fois cloné – sous la défroque de Coluche. Un livre pour tous.

Je est un Juif, roman.
Charles Dobzynski
Poèsie Galimard
124 Pages