Philippe Labro décrit les sons du « Flûtiste invisible »

11 mars 2013 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

L’auteur de  » L’Étudiant étranger » (1986) et du « Petit garçon » (1990) interroge en trois épisodes les dessous du hasard. Une enquête journalistique et littéraire sur le destin, disponible chez Gallimard le 14 mars 2013.

 » Tout est déterminé / Le commencement comme la fin / Par des forces sur lesquelles / Nous n’exerçons aucun contrôle. / C’est déterminé tant pour l’insecte que pour l’étoile. / Les humains, les légumes ou la poussière comsmique, / Nous dansons tous au son d’une musique mystérieuse, / Jouée de loin par un joueur de flûte invisible« . Albert Einstein.

Dans le 6e arrondissement du Paris, le narrateur accepte de boire un café avec un inconnu. Ce dernier lui raconte comment, bien avant que les échanges universitaires se répandent, il a pu aller étudier aux États-Unis. La traversée de l’Atlantique en bateau a aussi été un moment initiatique de son éducation sentimentale. Un autre homme aborde le narrateur et lui signifie qu’il l’a eu dans la ligne de mire de son arme, pendant la guerre d’Algérie où ils étaient tous deux en service. L’ironie du sort veut que ce soit à un évènement culturel organisé par cet homme qui a failli le tuer que le narrateur rencontre la femme de sa vie. Enfin, un troisième homme parle. Il raconte son enfance de juif en Hongrie et comment c’est le froid qui l’a poussé à adopter la bonne attitude pour éviter la déportation à Auschwitz.

A travers trois récits n’ayant d’autre rapport que la curiosité du narrateur, le lien au passé et le jeu du hasard, Philippe Labro offre de jolies variations sur ce que Einstein appelait « le joueur de flûte invisible ». Les jeux du hasard tissent une toile, qui, encore au 20ème siècle, s’apparente au destin des héros grecs. Une jolie leçon de vie, à travers un florilège d’hommes faits d’espoirs et de zones d’ombres.

Philippe Labro, « Le Flûtiste invisible », Gallimard, 192 p., 17.50 euros, parution le 14 mars 2013.

Pour lire l’interview de Philippe Labro sur le site des éditions Gallimard, c’est ici.

Informations Pratiques


Liens: Gallimard