« Tokyo Ghoul » tomes 13 et 14 : une fin sanglante…

9 février 2016 Par Sandra Bernard | 0 commentaires

Le combat entre les Ghouls et les humains arrive à son paroxysme dans ces deux derniers tomes de Tokyo Ghoul édités aux éditions Glénat.

Sui Ishida dépeint avec une intensité maîtrisée le dénouement de sa série. Les Ghouls habituellement représentées comme supérieurs aux humains se retrouvent ici complètement dépassées par les événements face aux inspecteurs du CCG.

Note de la rédaction :

Avant le grand assaut du CCG contre l’Antique annoncé au tome 12, le tome 13 approfondit la relation entre Juzo et l’inspecteur Shinohara. On découvre alors un portrait de Juzo très attachant. Le lecteur plonge ensuite littéralement dans les peurs, les doutes et les questionnements qui animent les deux camps avant la bataille. En cela, le lecteur découvre que bon nombre d’inspecteurs se voient obligés d’écrire un testament avant chaque intervention. Il s’immerge aux côtés de personnages qui se dévoilent, par exemple Akira présente un autre visage à Amon…

Du côté des Ghouls, le patron Yoshimura est résigné à affronter son destin. Tout le monde a quitté l’Antique excepté Enji Koma le singe démoniaque et Kaya Irimi. Toka, refrénée par Yomo ne peut intervenir, c’est à contrecœur qu’elle laisse toute cette vie à l’Antique derrière elle. Quant à Ken, le doute s’installe en lui, alors que Shu refuse catégoriquement de voir son mets préféré s’en aller…

L’assaut du CCG contre l’Antique est un monment riche en émotions. En effet, toutes les forces du CCG sont lancées contre Yoshimura qui n’est autre que la Chouette ! Aux fils des combats qui opposent un bon nombre de Ghouls déguisées en singe et en chien noir, commandé par Enji et Kaya, ces derniers se retrouvent vite en perte de vitesse tant la puissance et le nombre d’inspecteurs dépassent l’entendement.

À la fin du tome 13, Ken intervient pour sauver ses amis. Ensuite il tombe nez à nez avec Amon. S’engage alors un magnifique combat qui marque le début du tome 14. Ken fidèle à son désir de ne pas tuer, tente coute que coute de raisonner Amon qui est en rage, face à ce cache-œil qu’il ne comprend toujours pas. Mais le combat en défaveur d’Amon prend une autre tournure quand ce dernier reçoit le quinque Dojima spécialement amélioré. Cela le place au même niveau que les inspecteurs spéciaux Kuroiwa et Shinohara avec leur quinque Blindé/Arata !!!

De son côté, la Chouette mène un combat extrêmement tendu contre tous les inspecteurs qui l’entourent. Juzo sera gravement blessé, Kuroiwa et Shinohara seront également gravement touchés…

À la suite de ces fabuleux combats, deux apparitions d’envergures vont changer le cours de l’histoire. Sui Ishida réussi grâce à ces deux personnages charismatiques à bouleverser complètement ce que le lecteur aurait pu s’imaginer comme fin… Une grande maitrise scénaristique !

D’un point de vue technique, le découpage des planches de ces deux derniers tomes est différent des précédents tomes. La lecture s’en trouve plus complexe et il n’est pas rare de revenir plusieurs fois sur les pages pour bien comprendre le sens de cet afflux graphique complexe et dynamique. Mis cela à part, les dessins sont d’une beauté à couper le souffle et le character design atteint une fois de plus des sommets.

En somme, ces deux tomes sont à déguster comme le dessert d’un magnifique repas avant de se réveiller le lendemain et découvrir le menu de Tokyo Ghoul : Re

Si la série animée de Tokyo Ghoul a ses fans, il ne serait que trop recommandé à tous ses fans de lire le récit original du manga, qui est beaucoup plus riche dans le développement psychologique des personnages. La plongé dans leur moi profond en relation à leur passé, est un plus non négligeable que la série animée ne fait que souligner. À vous de voir à quelle sauce vous voulez déguster Tokyo Ghoul

Furyo

Informations pratiques :

Sui Ishida, Tokyo Ghoul – Tomes 13 et 14, éditions Glénat, Collection Shônen, Format : 130 mm x 180 mm, 224 pages, Nombre de tomes associés : 14 – série terminée au Japon, Paru en novembre 2015, Prix: 6.90 €

Visuel : couvertures des ouvrages


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Google+

Laissez un commentaire: