« U4 » : le nouveau phénomène de la rentrée chez les ados.

24 septembre 2015 Par
Le Barbu
| 0 commentaires

C’est l’événement de la rentrée ado 2015 : U4. Une série de quatre romans écrits à quatre mains par des auteurs jeunesse et ado français reconnus pour leur travail et leurs œuvres. U4 ce sont tout d’abord deux maisons d’édition, – Nathan et Syros -, qui deviennent partenaires pour soutenir le projet de ces 4 auteurs très prometteurs. Chaque livre est écrit par un auteur différent mettant en scène un personnage différent. Ils se déroulent tous dans le même intervalle de temps, ils peuvent donc être lus dans n’importe quel ordre.  En librairie depuis le 27 août 2015 !

U4 Nancy saga nathan

Quatre livres qui se passent dans le même univers et dans le même espace temps mais sous des points de vue bien distincts. Nous sommes donc dans un univers post apocalyptique causé par une mystérieuse bactérie qui a tué tous le monde sauf les adolescents entre 14 et 18 ans. Alors que nos quatre protagonistes sont dévastés par cette apocalypse, ils reçoivent un message d’un jeu auquel chacun d’entre eux joue, de la part de Chronos, le Dieu du temps. Ce message précise qu’on peut retourner dans le passé et empêcher cette catastrophe, mais pour cela chacun d’entre eux doit se rendre à Paris, le 24 décembre à minuit. Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane ont donc moins de deux mois pour y parvenir et pour se décider s’ils relèvent le défi et acceptent le challenge de Chronos. L’aventure a déjà commencé… Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Tout a commencé lors d’un salon littéraire, Yves Grevet, Florence Hinckel, Vincent Villeminot et Carole Trébor se sont lancé le pari d’écrire à quatre… pour plaisanter au début, mais le projet a très rapidement été concrétisé. Les auteurs avaient particulièrement à cœur de travailleur avec leurs éditeurs respectifs à savoir Nathan et Syros, ce sont ainsi des livres coédités qui vont paraître sous le nom de Syros/Nathan. Les auteurs l’avouent eux-mêmes : U4 a été aussi plaisant à créer que complexe à mettre en place. Ils s’étaient posé de nombreuses contraintes : calendaires, météorologiques, rédactionnelles (comme le temps présent et à la première personne qui devait être utilisé par tous pour plus de cohérence)… De plus, ils s’étaient mis d’accord pour que leurs romans fassent tous à peu de choses près la même taille (un peu plus de 400 pages tout de même !), il y avait donc également une contrainte de densité de texte. Au début de l’aventure, chacun a écrit le premier tiers de son roman tout seul, puis quand est venu le moment d’entrecroiser les personnages et leurs bagages, la donne a changé. Ils se sont d’ailleurs réunis tous les quatre dans une maison d’auteur à Marseille pendant une semaine et ont échangé pendant des heures sur le moindre détail.  En somme, écrire à quatre mains, c’est mettre quatre fois plus de temps (voire d’avantage !) pour écrire, d’autant que la perception du personnage de chacun n’est pas évidente à retranscrire pour l’autre, surtout quand ils se rencontrent… Et le moindre petit objet peux prendre toute son importance, tout dépend de qui décrit la scène… Chacun des auteurs d’U4 a son propre univers de prédilection, Carole Trébor est plus sur de l’historique, d’autres sont plus sur la psychologie etc. Le plus simple pour avoir des bases d’écritures communes était de tout détruire. En effet, avoir des ruines pour décor facilite les choses.

u4-grevet-hinckel-trecc81bor-villeminot-syrosU4, c’est la saga pour adolescents à ne pas louper lors de cette rentrée 2015. Et au sein de la rédaction de Toute la Culture nous sommes plutôt enthousiastes d’avoir pu découvrir cet intense projet qui risque de faire des vagues dans les semaines, les mois à venir…

Les quatre romans se lisent tous indépendamment et proposent quatre points de vues très différents, tous à la première personne. Tout commence au mois de novembre, en Europe. Cela fait une dizaine de jours que le virus U4 sévit. Les morts se comptent par millions… et seuls les adolescents entre 15 et 18 ans semblent y survivre (ainsi que quelques rares et riches adultes). A priori, nos quatre personnages n’ont rien en commun : l’un vit à Marseille, l’autre en Bretagne, l’une encore à Lyon ou encore à Paris. Et pourtant… ils jouent tous à un jeu en ligne nommé Warriors of Time. Et tous reçoivent un étrange message du jeu-vidéo qui leur annonce qu’ils peuvent peut-être empêcher la catastrophe biologique d’arriver en allant dans le passé s’ils se rendent à Paris avant le 24 décembre prochain. C’est ainsi que Koridwen (de Bretagne), Yannis (de Marseille), Jules (de Paris) et Stéphane (de Lyon) décident d’aller au point de rencontre… mais pour des raisons extrêmement différentes. Chacun va faire des rencontres uniques et arrive avec un lourd passé.

U4Pas d’ordre de lecture, chaque ouvrage possède une vraie fin, unique et différente des trois autres tomes. Ainsi, vous pouvez commencer indifféremment par Jules, Koridwen, Stéphane ou Yannis. Le survivalisme adolescent dans un monde post-apocalyptique fonctionne très bien. Une fois le décor planté l’immersion peut commencer. Les ados survivants sont soit isolés, comme Koridwen (elle se trouve dans la campagne Bretonne), soit en bandes plus ou moins organisées et dangereuses. Les grandes perdantes de ce bouleversement étant les jeunes femmes : le patriarcat fait très rapidement des ravages dans cette nouvelle société. Les filles se doivent de trouver un protecteur si elles ne veulent pas subir de nombreux harcèlements… ou bien être très fortes et s’imposer. Parfois les situations font écho à l’actualité : dans « Stéphane », la ville de Lyon doit faire face à un flot de réfugiés, de migrants à gérer, à placer, avec les désaccords et les tensions que ça suscite au sein des différentes organisations d’adolescents.

Les récits sont haletants, stressants, angoissants, l’immersion est totale, et la tension constante. Du pur roman de survie ou la peur règne à chaque page, à chaque rencontre, à chaque coin de rue, de jour comme de nuit, partout, tout le temps… A qui faire confiance sur la route ? Qui éviter ? Ou même tuer ?

Le calendrier mis en place comme chapitrage est une bonne façon de remarquer les crossover. Il pourrait être intéressant de lire deux passages se déroulant à la même date, mais de deux points de vue différents, voir trois… ou quatre ! Plus on avance dans l’œuvre, plus les personnages interagissent entre eux: Yanis, Stéphane et Jules. On sait ce qu’elle pense d’eux, et on n’a qu’une hâte découvrir leur psychologie de l’intérieur à travers les trois autres romans !

Les personnages ont une belle épaisseur, la texture les rend crédibles, et sur le plan psychologique on est vraiment en présence d’ados. Les émotions, les sentiments, les décisions, les actions sont vraiment celles d’adolescents. Et donc cela fonctionne ! La lecture est fluide, rythmée, très agréable (même pour un adulte). Chaque bouquin peut se lire d’une traite, et chaque fin se suffit à elle-même.

Si vous en lisez un, vous les lirez tous ! ….

9782748516586Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.

9782748516579Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n’a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l’épidémie a commencé de se propager. Le spectacle qu’il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu’il ne pourra pas tenir longtemps en autarcie. Pour affronter l’extérieur, Jules redevient le guerrier impavide qu’il était dans le jeu. Il va alors retrouver son frère aîné, qui se drogue et dont il ne peut rien attendre, puis secourir une petite fille qui a mystérieusement échappé au virus et qu’il décide de prendre sous son aile. Son seul espoir : le rendez-vous fixé par Warriors of Times.

9782092556153Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout– peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger… Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

fghrtfydfyStéphane vit à Lyon avec son père, un éminent épidémiologiste. Si des adultes ont survécu, son père en fait partie, elle en est convaincue. Alors elle refuse de rejoindre le R-Point, ce lieu où des ados commencent à s’organiser pour survivre. Elle préfère attendre seule, chez elle, que son père vienne la chercher. Et s’il ne le fait pas ? Et si les pillards qui contrôlent déjà le quartier débarquent avant lui ? Tout espoir s’écroulera, à l’exception d’un seul : un rendez-vous fixé à Paris…

L’avis de Maeva, 12 ans, élève en classe de 4 ème au collège Saint Louis (Orange, 84):

« J’ai aimé ce livre car il y avait beaucoup de suspense et d’action et que ça parle aussi d’un jeu vidéo. J’ai accroché très vite et j’y ai souvent repensé. J’en ai même parlé autour de moi. Ce livre m’a fait rêver… »

L’avis de Lison, élève en classe de 4 ème au collège Saint Louis (Orange, 84):

« J’aime la série de livres car on peut les lire dans le désordre. Le style d’écriture est parfois un peu compliqué, j’ai dû relire plusieurs fois certains passages avant de comprendre. J’ai lu le livre d’une traite. Il m’a fait penser à l’épidémie d’Ebola en Afrique… »

Auteurs : Carole Trébor, Florence Hinckel, Vincent Villeminot, Yves Grevet

Editeur : Nathan, Syros

TRANCHE d´ÂGE : Dès 14 ans

Prix : 16.90 euros/livre Date de parution : 27/08/2015