« Nos âmes la nuit » de Kent Haruf : Amour plus vieux, amour heureux

22 septembre 2016 Par Julien Coquet | 0 commentaires

Addie et Louis se rencontrent d’une bien étrange manière dans la petite ville de Holt. Les nuits passées ensemble les rapprochent peu à peu mais leur amour va vite être confronté au qu’en-dira-t-on.

Note de la rédaction :

Un soir, Addie, âgée de 75 ans, sonne à la porte de son voisin, Louis, lui aussi veuf depuis quelques années. Elle a une bien étrange requête : accepterait-il de venir chez elle en soirée afin d’avoir un peu de compagnie ? Intrigué, Louis accepte la demande. Louis va se rendre chez Addie pour boire des cafés, puis manger, puis s’allonger aux côtés d’elle sur son lit. Les nuits passent, l’amour naît. Mais le comté de Holt est bien petit et les rumeurs vont bon train. Les amis parlent, la famille s’en mêle.

De nombreux livres se concentrent sur la quête amoureuse, la période de l’approche et celle des premiers émois. Cependant, Kent Haruf met l’accent sur l’amour lui-même, sur la période heureuse et harmonieuse ressentie par les deux personnages principaux. Cet amour passe par des gestes simples : se promener main dans la main, partir en balade en voiture, se baigner dans le lit d’une rivière, etc. Des gestes simples que l’auteur, mort en 2014, rappelle très bien par petites touches poétiques et avec une langue très simple qui accompagne la simplicité de cet amour.

Ce livre est rempli de tendresse pour ses personnages. Ce qui rend l’amour d’Addie et Louis beau, c’est qu’ils s’aiment tard, tous deux après avoir vécu, tous deux après avoir souffert, tous deux après avoir perdu leurs conjoints respectifs. Ils se content sur l’oreiller leurs rêves de jeunesse et leurs regrets. L’amour âgé est possible, à condition d’aller au-delà du regard des autres, à commencer par celui de ses proches.

Visuel: ©RobertLaffont

Kent Haruf, Nos âmes la nuit, Editions Robert Laffont, 180 pages


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: