« Love is Power, ou quelque choses comme ça », les nouvelles vibrantes de A. Igoni Barrett

14 octobre 2015 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Le recueil de nouvelles du jeune auteur nigérian A. Igoni Barett prend le titre d’un des 9 textes qui le constituent Love is Power, ou quelque choses comme ça. Une somme littéraire éblouissante et terriblement vibrante publiée en cette rentrée 2015 aux éditions Zulma. 

love is powerDans le Nigéria en pleine mutation d’aujourd’hui, l’individualisme bat son plein et chacun cherche sa place, les adolescents sont scotchés aux écrans des cafés internets, les trentenaires continuer d’écouter 2pac et les hommes les plus âgés tentent toujours de sa la jouer parrains. A l’heure où la famille est en plein mutation, les cousins convoitent leurs petites cousines alors qu’elles sont encore des gamines et l’amour se vend, s’échange et se troque dans l’éphémère le plus vital. A moins qu’ils soient truffés de relations de pouvoir et d’abus.

A la fois violent, brûlant et maître du style (traduit de l’anglais par Sika Fakambi) A Igoni Barett concentre dans ses textes l’étude scrupuleuse d’une société en pleine mutation et en perte de repères. Le postmodernisme a bien poussé la porte d’un Nigeria vrombissant, urbain et parfaitement connecté aux pays voisins, où les hommes et les femmes ne sont plus que des pions en train de se débattre pour vivre et jouir.  Les nouvelles de Love is power… constituent à la fois un condensé de vie et  une leçon magistrale de désillusion. A lire.

A. Igoni Barett, Love is Power, ou quelque chose comme ça, trad. Sika Fakambi, Zulma, 22 euros, sortie le 3 septembre 2015.

visuel : couverture du livre.