« Légende », ou le mythe de deux frères qui ont chacun à leurs manières marqué leur époque

8 août 2016 Par admin | 1 commentaire

Fabien et Christian, deux frères que tout oppose, connaissent des vies totalement différentes. Sylvain Prudhomme nous conte leur histoire, brossant en creux la période des années 1980.

Note de la rédaction :

C’est un livre d’hommes. Non un livre pour les hommes, mais un livre peuplé d’hommes : Fabien, Christian, Nel, Matt, les bergers… Les femmes y sont pratiquement absentes, ou alors en tant que témoins de l’histoire de ces deux frères que tout opposait mais qui ont connus tous deux un destin tragique. En s’intéressant à la Chou, boîte mythique de la région d’Arles, Matt, réalisateur à ses heures perdues, entend parler de deux frères à la trajectoire fulgurante. Fabien, passionné d’art et de mode, « jure d’être toute sa vie élégant et libre » tandis que Christian, sorte de blouson noir, aide son père lépidoptériste à Madagascar. Secondé par son ami Nel, cousin des deux frères, Matt va tenter de réaliser un film sur ces deux frères et sur la légende qui s’est construite autour d’eux.

Comme l’écrit Sylvain Prudhomme : « Il (Matt) avait pensé que c’était vrai de chaque homme et chaque femme. Que la vie de chaque individu, regardée avec assez d’attention, de suffisamment près, racontait infailliblement l’époque à laquelle il avait vécu. Illustrait les espoirs et les peurs qu’avaient eux ses contemporains, la façon dont ils avaient aimé, fait la fête, eu des enfants, craint la mort. Eté audacieux ou prudents, généreux ou égoïstes, insouciants ou inquiets, tire-au-flanc ou bûcheurs, constants ou volages, joyeux ou moroses, enthousiastes ou désabusés ». Roman des années 1980, de la fête, de l’expatriation, Légende est un beau roman émouvant sur l’amitié, la mort et la région de Nîmes (plaine de la Crau, étang de Berre, etc.).

On peut penser à la façon dont travaille Emmanuel Carrère puisque la vie des deux frères est très librement inspirée du destin de deux frères ayant réellement existés tandis que le procédé (s’intéresser à deux frères pour peindre une époque) renvoie aux Particules élémentaires. Sylvain Prudhomme, lauréat du prix de la Porte Dorée et du prix Georges-Brassens pour Les Grands, confirme son talent. On est emporté par le tourbillon de la vie de ses deux frères que tout oppose mais que seule la mort réunit. L’Arbalète, collection de Gallimard peu connue, publie ce récit. Elle concentre sa ligne éditoriale sur les premiers romans, les textes de fiction et les formes neuves. Avec ce texte de Sylvain Prudhomme, on ne peut que s’en réjouir.

Sylvain Prudhomme, Légende, Editions Gallimard Collection l’Arbalète, 304 pages, 20€. Date de parution : 18 août 2016

visuel : Couverture du livre
Julien Coquet.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : Rentrée littéraire : « L&ea...

Laissez un commentaire: