« La fille du van », voyage intérieur en territoire miné

13 septembre 2017 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

La fille du van est le premier roman de Ludovic Ninet, publié chez serge safran éditeur. Récit dense et brûlant de 202 pages, centré – avec quelques décalages de caméra – autour du personnage de Sonja, infirmière meurtrie par une mission en Afghanistan, c’est le roman de la reconstruction ou de la décomposition de personnages à la dérive que le hasard jette les uns contre les autres. Un roman noir, révolté, mais qui ne se départit jamais d’une tendresse pour ses personnages et ouvre, finalement, la voie d’une possible rédemption. Prenant.