« Ce qui est arrivé aux Kempinski », un recueil de nouvelles troublant signé Agnès Desarthe

1 mai 2014 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

L’auteure d’Une partie de chasse (2012) imprime son inquiétante étrangeté des secrets révélés à une série de nouvelles écrites dans les années 2000. Des lectures saisissantes et qui font réfléchir à découvrir à partir du 2 mai aux éditions de L’Olivier.

Ce qui est arrivé aux Kempinski desartheIl y a l’historienne de la Shoah qui n’en peut tellement plus de son sujet que quand elle rencontre un compagnon allemand intéressé et non découragé, elle ne veut plus savoir ce qui est arrivé aux Kempinski. Il y a aussi la vieille femme, élevée en maison d’enfants et qui n’a jamais eu peur de rien, même du saut à l’élastique que ses petits-enfants lui offrent. Il y a aussi cet homme très laid, qui raconte comment il a acheté le grand amour de sa vie et y perçoit un très grand geste romantique…

Chez Agnès Desarthe, les personnages ne sont pas noirs ou blancs, mais arrêtés et prêts à remémorer le passé pour se remettre en mouvement. Débusquant sans grande effusion mais avec précision des squelettes dans les placards, l’auteure a l’élégance de donner la parole à ses personnages criblés de paradoxes et perclus de non dits. Sa plume psychologique et son sens inné de l’image et du rythme en font une parfaite auteure de nouvel. Oeuvre littéraire remarquable, Ce qui est arrivé aux Kempinski est aussi une série de textes qui font réfléchir.

Agnès DesartheCe qui est arrivé aux Kempinski, L’Olivier, 195 p., 17.50 euros. Sortie le 2 mai 2014.

visuel : couverture du livre