« Bien des ciels au-dessus du septième » : les voix émouvantes de Griet Op de Beeck

27 avril 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Autour de deux sœurs aux caractères complémentaires, l’auteure néerlandaise Griet Op de Beeck installe un Quatuor de voix, de 12 à 70 ans, auxquelles on s’identifie. Bien des ciels au-dessus du septième est un roman émouvant, qui sort en Français le 4 mai 2017 chez Eho.

de-beeck-bien-des-cielsEva est psy, célibataire, trentenaire, travaille en prison et est le modèle de sa petite nièce, Lou. La sœur d’Eva, Elsie, est mariée, maman, sûre d’elle et folle de son corps. Elle commence une aventure avec un ami d’Eva, l’artiste Casper, tandis que Jos, soixante-dix-ans commente la situation avec son recul de grand-père.

En multipliant les voix, dans un décor social minimal, Griet Op de Beeck parvient à créer un roman qui choral fort et attachant. On s’identifie, on s’attache, à la jeune Lou, à la solide sauveuse Eva et au plasticien amoureux, et l’on se laisse surprendre par les psychologies : quelles sont celles qui ont le plus talent pour le bonheur? Bien des ciels au-dessus du septième se dévore d’une traite.

Griet Op de Beeck, Bien des ciels au-dessus du septième, trad. Isbelle Rosselin, Eho, 336 p., 19 euros. Sortie le 4 mai 2017.
visuel : couverture du livre


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *