« 14 juillet » d’Éric Vuillard chez Actes Sud : À la conquête de la poudre !

3 septembre 2016 Par Magali Sautreuil | 0 commentaires

Le « 14 juillet 1789 » marque un tournant dans l’Histoire de France. Nul historien, écrivain ou encore cinéaste n’a pu faire l’impasse sur cette date. Par contre, plus rares sont ceux qui nous l’ont racontée du côté du peuple, de cette immense foule dont la majorité a été oubliée par l’Histoire même. Ce sont ces anonymes que l’écrivain a voulu mettre en lumière.

 

La bascule de l’Histoire commence le 28 avril 1789 avec la destruction de la « Folie Titon », propriété d’un riche industriel. La prospérité de ce dernier était devenue insoutenable pour le peuple affamé. « Titon » détruite, il ne restait plus que la folie, folie qui allait s’emparer de ceux qu’on appelait alors le Tiers-État.

 « 14 juillet », c’est donc l’histoire de « pauvres diables », « ceux que l’Histoire a jusqu’alors laissé croupir dans le caniveau ». On ne sait que peu de choses sur cette « foule sans nom ». On ne sait que peu de choses sur ce qui s’est réellement passé ce 14 juillet 1789. Cela laisse donc la part belle à l’imagination, surtout quand l’auteur s’est fait un devoir d’écrire tout ce que nous ignorons.

« 14 juillet », c’est l’histoire d’une nation toute entière contre « une poignée de privilégiés », d’hommes et de femmes ordinaires dont le rôle obscur n’a pas été retenu par l’Histoire. Pourtant, ce sont eux qui ont pris la Bastille, eux dont on ne sait rien ou presque, mis à part peut-être leur nom…

En lisant ce roman, vous plongerez au cœur de cette journée où tout a basculé, où le peuple, qui aspirait à « une petite vie de rien du tout » faite de petits bonheurs, a décidé de « tout foutre par-dessus bord », où ce même peuple en a eu assez de crever de faim alors « qu’à Versailles, on jouait des sommes considérables et que le Royaume frisait la banqueroute » !

Ce jour du 14 juillet 1789, c’est un véritable « déluge d’hommes » qui s’est déversé sur la Bastille. Leur objectif : la poudre qu’elle renfermait. Une fois cet « or noir » en leur possession, rien ne put plus les arrêter.

La Révolution était en marche. Était-elle guidée par la soif de liberté comme nous le suggère la couverture du livre représentant « la Liberté guidant le peuple » de Delacroix (huile sur toile, 1830, Paris, musée du Louvre) ou par des considérations plus terre-à-terre ? Peut-être est-ce les deux à la fois. Le roman ne répond certes pas à cette question, mais vous offre une véritable immersion de ce 14 juillet 1789.

Le rythme haletant de cette journée épique se retrouve dans la composition même de ce roman. Prenez donc garde à ne pas manquer de souffle ! Le récit survole les 18 chapitres, qui sont, somme toute, relativement courts, à grande vitesse. Les mots se bousculent les uns derrière les autres et rendent compte d’une foule bigarrée, haute en couleur, venue de tous horizons !

Si vous voulez découvrir la Révolution française de l’intérieur, alors embarquez avec Éric Vuillard et ces nombreux anonymes au plus près des évènements !

Informations techniques : 

Titre : « 14 juillet »

Genre : Roman

Auteur : Éric Vuillard, écrivain et cinéaste français, né en 1968 à Lyon

Éditeur : Actes Sud

Collection : Un endroit où aller

Date de parution : 17 août 2016

Format : 19 cm de haut pour 10 cm de large

Nombre de pages : 190 pages de texte non préfacé

Prix : 19 € (la note est plutôt salée pour un format de poche)

EAN : 978-2330066512

ISBN : 2330066511


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: