[Interview] Rodolphe Oppenheimer dédie un livre à la mémoire de son grand-père, Edgar Faure

23 avril 2014 Par
Yaël Hirsch
| 2 commentaires

En ce mois d’avril, le petit-fils (1908-1988), Rodolphe Oppenheimer, publie avec Luc Corlouër aux éditions Ramsay un ouvrage qui permet d’éclairer la vie du politicien Edgar Faure d’un point de vue intime et familial. : « Secrets d’Etat – Secrets de famille » donne à voir des aspects encore méconnus de celui qui fut près 13 fois ministre, deux fois Président du Conseil dans les années 1950 et président de l’Assemblée au cœur des années 1970. Lui même homme politique et adjoint au maire de Clichy, Rodolphe Oppenheimer nous a reçus pour nous parler de ce livre et de l’héritage légué par son grand-père.

COMMENTAIRES:

  1. Me GRECO anne

    Une interview qui éclaire l’amour filial presque du domaine sacré qui relie Egard Faure à son unique petit-fils,d’ailleurs j’ignorais qu’il était le seul ,à telle enseigne que je crois que c’est lui le petit garçon qui l’accompagnait aux dejeuners à la Ferme Saint Simon,comme Edgard Faure s’était remarié,je croyais que c’était son petit garçon.Bon cela n’a aucune importance,sinon qu’il dit juste lorsqu’il dit qu’Edgard Faure n’avait pas une conception guerrière de la politique,la preuve c’était un homme redoutable,roublard,à l’écoute ,qui ne perdait jamais le sens des à-propos,mieux il était ouvert à tous les courants,toutes tendances de l’extrême droite à l’extrême gauche confondues;il était un « condottiere » par excellence,mais Lise y était pour beaucoup,ça capacité de lui résister lui ont permis d’être celui qu’il a été.D’ailleurs après 1977,le ressort qui l’animait s’était privé,il cherchait seulement à donner le change,mais ce n’était plus le même.Ce que je retiens de lui,c’est
    t ce que nous disait le doyen FABRE,mon professeur de droit constitutionnel; » qu’il était comme une girouette,mais c’est le vent qui la faisait tourner » en un mot il était un homme de convictions,un homme d’État.J’ai hâte d’attaquer la lecture de l’ouvrage que lui consacre son petit-fils,peut-être le fils qu’il aurait aimé avoir.

  2. Ping : Interview de Rodolphe Oppenheimer dans Toute La Culture | EDGAR FAURE / Secrets d’Etat – Secrets de FamilleEDGAR FAURE / Secrets d’Etat – Secrets de Famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *