L’or des manuscrits : les 100 manuscrits les plus précieux

20 mai 2013 Par Sandra Bernard | 0 commentaires

A13942

Certains écrits valent de l’or, surtout quand ils émanent d’une personnalité de premier ordre ou qu’ils illustrent une époque bien particulière ou lointaine. Par intégrante du marché de l’art, la vente de collections contenant des ouvrages exceptionnels peut atteindre des sommets et a désormais un fort retentissement médiatique. Le musée des lettres et manuscrits et les les éditions Gallimard nous proposent dans l’or des manuscrits : les 100 manuscrits les plus précieux, l’occasion de découvrir l’histoire de véritables trésors.

L’or des manuscrits est un très beau livre présentant, à la manière d’un catalogue, les 100 ouvrages manuscrits (non imprimés) dont les ventes ont atteint des records lors des enchères. Classés par ordre décroissant de prix, 95 d’entre eux ont dépassé la barre du million de dollars.

Parmi les plus recherchés, beaucoup de manuscrits richement enluminés proviennent d’Europe et, plus rarement, du Moyen Orient et d’Asie. Cependant, le trio de tête se compose des trois ouvrages directement liés à l’histoire, avec le Codex Leicester de Léonard de Vinci, acquis en 1994 par Bill Gates pour la somme de 30 800 000 dollars, en première position. Sur la seconde marche du podium se trouve le manuscrit Einstein-Besso, où les deux scientifiques ont apposé de nombreuses formules mathématiques à la base de nombreuses théories révolutionnaires; acheté par des collectionneurs privés pour 28 465 800 dollars en 2012. Il est suivi de La Magna Carta, la grande charte des libertés anglaises qui a changé le cours de l’histoire de ce royaume. Ce rare exemplaire a été obtenu en 2007, pour 21 300 000 dollars, par le milliardaire américain David Rubenstein.

Les pages suivantes sont consacrées à des ouvrages aussi magnifiques que les Oeuvres complètes de Virgile (pp. 132-133), Le livre d’heures de la reine Claude de France (pp. 60-61), les incroyables Heures de Petau (pp. 34-35) , des actes et sources historiques de premier ordre comme le premier acte de la Révolution française (pp. 158-159), le manuscrit retranché de La Déclaration du Roy adressée à tous les Français (pp. 200-201) et les manuscrits autographes de nombreux auteurs et artistes comme les premiers chapitres d’Une Vie de Guy de Maupassant (pp. 194-195), le scénario du film Quai des Brumes de Jacques Prévert (pp. 186-187) et quelques curiosités comme la charte des Alcooliques Anonymes (pp. 216-217) ou les archives du plus vieux club de football du monde (p.168).

L’or des manuscrits est donc une grande première. Il présente des œuvres souvent méconnues du grand public, dans une édition de très belle facture : une couverture cartonnée épaisse, recouverte de papier gaufré. La maquette intérieure est claire avec une page de texte à gauche et de belles illustrations sur la page de droite. Certains ouvrages, comme le très beau Le tragique amour de Tristan et Yseut (pp162-165) ont cependant droit à des pages photographiques supplémentaires. Les dernières pages de l’ouvrage sont consacrées à un lexique, une bibliographie indicative, une table des matières et les mentions légales.

Ce livre s’avère donc un ouvrage de référence mais aussi un beau cadeau. Il permet de se rendre compte de la valeur financière de ces manuscrits, mais surtout de leur diversité et de leur grand intérêt pour l’Histoire grâce aux notices rédigées par Christel Pigeon, la rédactrice en chef de La Lettre du Musée des lettres et manuscrits et par Gérard Lhéritier, actuel président du musée des lettres et manuscrits.

Page sur le site de l’éditeur

L’or des manuscrits Musée des Lettres et Manuscrits – Ed Gallimard, 232 pages, ill., 230 x 230 mm, cartonné, Achevé d’imprimer : 01-10-2012,Genre : Albums illustrés, Thèmes : arts en général / littérature Époque : XXe-XXIe siècle,ISBN : 9782070139422 – Gencode : 9782070139422 – Code distributeur : A13942, 29€
Visuel : couverture de l’ouvrage

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: