BD : Cha, complètement « allumée »

6 décembre 2010 Par
Sonia Dechamps
| 5 commentaires

Certains internautes connaissent surement déjà Cha et son blog : « Ma vie est une bande-dessinée ». Cinq ans que ce dernier existe avec succès, et voilà qu’aujourd’hui se trouvent (enfin) publiées une série d’histoires… assez déjantées.

« Oh ! Merde ! », c’est le titre de cette bande-dessinée ; un titre qui donne le ton : Cha y va « cash ». Rien à voir avec le réalisme, le quotidien mis en scène par Nine Antico dans Girls don’t cry, les personnages de Cha sont « trop », mais c’est aussi ce qui fait leur charme.

Un certain réalisme n’est cependant pas absent, et notamment dans les aventures de Gwenaëlle la baby-sitter, avec cette réflexion de la jeune fille, alors qu’elle observe des enfants se battre, se moquer, se snober… au parc : « C’est fascinant à quel point les enfants sont pressés d’être des GROS CONS… » Certains personnages sont récurrents. C’est le cas de Gwenaëlle, c’est également le cas de Cha elle-même. La dessinatrice se met en scène dans des aventures ayant pour titre : « Les aventures de moi ». Parfois son double dessiné – et assez maléfique – apparaît également, et cela devient donc : « Les aventures de moi, et moi. » De quoi perdre le nord… Cha devient d’ailleurs elle-même folle dans ces épisodes.

« Allumées » est un adjectif qui convient plutôt bien aux différentes histoires inventées par Cha, « totalement allumées » même parfois. Un exemple parmi d’autres : l’histoire de « La vache qui voulait sauver sa peau », une vache vengeresse, revenue à la vie suite à une électrocution, qui part à la recherche de cuir afin de se fabriquer une nouvelle peau… Quoi de mieux pour elle que de tomber sur une maison isolée remplie d’adeptes de rock tout de cuir vêtus ?…

La demi-mesure ? Cha ne connaît pas. Son imaginaire va loin, très loin ; ses dessins sont singuliers, ses personnages sans nez facilement reconnaissables. Cha, c’est un univers, une personnalité.

Petit bémol : tout est tellement « trop » dans cette bande-dessinée que, pour ne pas s’en lasser, ne pas finir par se sentir un peu « agressé » par les cases (sur)chargées, il est conseillé de prendre son temps dans la lecture ; ce que permet la division en plusieurs histoires totalement indépendantes.

Toujours est-il que « Oh ! Merde ! » est pleine de jolies trouvailles, une preuve de plus (s’il en fallait !) qu’il faut bien compter avec les filles dans la bande-dessinée.

« Oh ! Merde ! » de Cha aux éditions Même pas mal
Et le blog de Cha : www.chabd.com