216ad1b02fb4e7661eebb04fc78254fe Orchestre national d’Île-de-France
Lieu: Scène Watteau

Adresse : 1 Place du Théatre, 94130 , Nogent-sur-Marne
29 novembre 2017 | Tarif : 23 € / Demi-tarif : 10 €

DESCRIPTION

Royal ! Du baroque au classique
Haendel, Haydn

musique classique

L’excellent Orchestre national d’Île-de-France propose une majestueuse traversée du répertoire : des musiques grandioses et solennelles écrites par Haendel pour le faste des festivités royales à l’écriture plus intimiste d’Haydn, digne représentant du grand classicisme viennois.

Pour des fêtes royales données en extérieur, Haendel a écrit des musiques somptueuses qui ont traversé les siècles. Son modèle était évidemment Versailles. Il est fort probable que Haendel ait composé ses « Water music » en 1733 pour un orchestre de cinquante musiciens accompagnant le monarque George 1er sur la Tamise. Il récidive en 1749 avec les « Fireworks » (Feux d’artifice) pour célébrer le traité d’Aix-la-Chapelle. Près de 12000 personnes sont venues admirer ce spectacle pyrotechnique unique magnifié par la musique d’Haendel
En contrepoint, les compositions de Haydn semblent plus intimistes. Sa symphonie « Roulement de timbales » utilise aussi les percussions comme les « Fireworks » d’Haendel. Mais ici, les timbales ne servent pas à couvrir le son de la détonation des fusées, elles visent seulement à surprendre l’auditoire dès le premier mouvement de la symphonie.
Ces œuvres seront interprétées par l’Orchestre national d’Île-de-France. Crée en 1974, il s’attache à diffuser l’art symphonique sur l’ensemble du territoire régional. Composé de quatre-vingt-quinze musiciens, l’orchestre donne chaque saison une centaine de concerts, allant de la grande symphonie à la musique contemporaine. Son dynamisme et son audace le classent d’ailleurs au « top 10 » des orchestres les plus engagés au monde selon le mensuel Gramophone.

Orchestre national d’Île-de-France / direction musicale Ottavio Dantone

Georg Friedrich Haendel Water music (Musique sur l’eau) suite n° 1, Musique pour les feux d’artifice royaux / Joseph Haydn Le Monde de la lune – ouverture, Symphonie n° 103 en mi bémol majeur « Roulement de timbales »