90ddf4ec999cb2ecacff95f074f74a38 LES NIVAUX CROSS THE SCAN – S21
No Lieux connected

No Lieux connected
07 octobre 2017 | Tarif : Gratuit €

DESCRIPTION

Après le succès de l’œuvre Cross the Scan-Abbey road, réplique du célèbre passage piéton des Beatles présentée lors de la Nuit Blanche 2016 au Centre Pompidou, le duo d’artistes Les Nivaux est de retour pour l’édition 2017 avec leur dernière création. Baptisée Cross the Scan-S21, l’œuvre est l’exacte reproduction photographique du sol d’une salle de torture de la prison S-21 qui a servi le génocide des Khmers Rouges au Cambodge.

CROSS THE SCAN S-21

Imposante par sa taille (7×3,60m), Cross the Scan-S21 l’est aussi par la gravité du sujet abordé. S21 est la plus tristement célèbre des prisons de la révolution Khmer Rouge, au Cambodge dans les années 70. Basé à Phnom Penh, le bâtiment abritait un établissement scolaire, lieu d’enseignement et de formation des jeunes esprits avant de se muer en lieu d’effroi, de détention, de torture et d’exécution. Il est aujourd’hui un musée qui tente d’expliquer ce qu’il s’est joué pendant le génocide Khmer rouge qui a fait prés de 2 millions de morts, soit 20% de la population cambodgienne.

TECHNIQUE

Véritable prouesse technique, cette œuvre témoigne d’un renouvellement inédit de la pratique de la photographie développée depuis de nombreuses années par Les Nivaux. Imprimée sur un support adhésif spécial et anti-dérapant, la photographie est vouée à être collée sur différents sols, partout dans le monde selon le procédé inédit de la « photo-portation ». Un dialogue s’engage alors entre l’œuvre et le lieu d’exposition.

Le public de la Nuit Blanche 2017 sera le premier à découvrir et expérimenter cette œuvre immersive installée dans la cour de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, en plein coeur du marais. Une fois au sol, la photographie devient à son tour un lieu de recueillement avec lequel il est possible d’interagir physiquement.

Ce lieu « photo-porté » ouvre le dialogue et la réflexion sur les basculements de l’histoire faisant écho à l’actualité. Véritable oeuvre de remémoration, Cross the Scan-S21 transpose un lieu porteur d’une insoutenable histoire pour faire apparaître, en creux, la valeur inouïe du mot PAIX.

CONTEXTE

En 2016, lors d’un périple en Asie du Sud-Est, Les Nivaux obtiennent l’autorisation de travailler dans la prison S-21 à Phnom-Penh. Durant 16 heures, les artistes retournent leur scanner vitre contre le sol et numérisent morceau par morceau l’intégralité du sol d’une des salles de torture.
En résultent 238 scans qui, récemment assemblés, forment une photographie monumentale, réplique exacte du sol initial. L’œuvre Cross the Scan-S21 est née, portant en elle la force unique de l’authentique, du réel dupliqué dans sa vérité la plus crue.

Cross the Scan-S21
Nuit Blanche – 7 octobre 2017
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris
24 rue Pavée, 75004