39142369f64528c0604f07b72cf88c41 Aleix Plademunt dans le cadre du Festival Photo-Saint-Germain
Lieu: Galerie Olivier Waltman

Adresse : 74 rue Mazarine, 75006, Paris
Du 03 novembre 2016 au 11 décembre 2016 |

DESCRIPTION

Pour fêter dix ans de collaboration avec Aleix Plademunt, la galerie propose une sélection de tirages couvrant quatre projets photographiques : Espectadores (2006), Nada (2007), DubaiLand (2009) et Almost There (2013).

La série Espactadores questionne le rapport de l’homme à l’espace. L’artiste catalan analyse notre tendance à modifier notre environnement naturel au gré des besoins et intérêts de notre société moderne. En disposant des rangées de chaises, l’artiste intervient lui-même dans le paysage et, métaphoriquement, confronte le spectateur à sa propre intervention sur le monde.

Le projet Nada est une réflexion sur l’utilisation du mot et le déferlement des messages publicitaires dans nos sociétés contemporaines. Aleix Plademunt a exploré le territoire de « la vacuité du mot ». Il a cherché à illustrer frontalement et froidement le vide conceptuel dans lequel nous évoluons. Le nada apparaît constamment, non seulement pour exprimer le vide et la non-existence mais aussi pour emplir de sa présence notre environnement visuel.

DubaiLand rassemble minutieusement quelques-uns des symboles faisant référence à l’action de l’homme et son interrelation avec l’environnement de la ville de Dubaï. À travers ces signes, l’idée est d’élargir le regard vers une vision beaucoup plus globale et extensible afin de dévoiler les évidences sociales et idéologiques qui déterminent certaines de nos habitudes et inquiétudes générationnelles.

Enfin, la série Almost There explore les genres et les langages que nous utilisons afin de mieux comprendre le monde à travers les images. Ce travail examine la manière dont la photographie conditionne notre vision, comme le mystère intrinsèque de chaque lieu. Face à notre incapacité à pleinement pouvoir atteindre ce qui nous échappe continuellement, nous sommes voués à nous situer dans cet état de semi-présence au monde, d’être presque-là (Almost There). Ainsi, nous découvrons qu’au-delà de la distance temporelle et spatiale existe aussi une distance émotionnelle.