« Toni Erdmann » représentera l’Allemagne aux Oscars 2017

26 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

Au Festival de Cannes, la palme des critiques avait sans conteste été donnée au film Toni Erdmann de Maren Ade. Mais le film n’avait pas été primé. L’an prochain, le film représentera l’Allemagne pour l’Oscar du meilleur film étranger lors de la 89ème cérémonie. 

Déjà un grand succès à Cannes mais grand absent du palmarès, le film est sorti en salles le mercredi 17 août et a attiré près de 104 500 spectateurs en France. Notre critique cannoise, Olivia Leboyer, l’a trouvé d’un « naturel bluffant ». Tout commence lorsqu’Inès (interprétée par Sandra Hüller), seule, distante et peu épanouie, est surprise par l’arrivée de son père, qui veut démontrer de toutes ses forces à sa fille qu’elle s’est peut-être trompée de voie, en donnant trop d’importance à la compétition dans le travail et à l’argent. Mais si son père, sous les traits du personnage de fantasque de Toni Erdmann (Peter Simonischek) veut faire que sa fille soit heureuse, il ne l’est pas lui-même, son décalage sur le plan social lui jouant des tours. Mais tente tout de même de montrer à Inès qu’il est possible, par l’absurdité et l’humour, d’enchanter la vie.

Repartie les mains vides au Festival de Cannes, Maren Ade aura ainsi son lot de consolation : le long-métrage a également été élu « meilleur film de l’année » par la fédération internationale de la presse cinématographique (Fipresci), un prix qu’elle recevra le 16 septembre prochain au Festival de San Sebastian. Maren Ade est la première femme à recevoir ce prix, et succède aux grands noms de Pedro Almodovar, Michael Haneke, ou encore Jean-Luc Godard.

Maren Ade apparaît comme une révélation de l’année 2016 dans le monde du cinéma, quoique son premier film, Der Wald vor lauter Bäumen avait été primé au Festival de Sundance avec un prix spécial du jury et que Everyone Else, son deuxième film que nous avions beaucoup aimé (voir notre interview de Maren Ade en 2010), avait remporté le grand prix du jury au Festival de Berlin.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: