Sortie DVD : A bord du Darjeeling Limited

2 décembre 2008 Par loic | 1 commentaire

a bord du darjeeling limited, dvd, wes anderson, inde, cinéma

Après La famille Tennenbaum et La Vie aquatique, Wes Anderson revient avec À bord du Darjeeling Limited. Ce film prolonge l’esprit des deux premiers, radicalise le style visuel du cinéaste et embarque le spectateur dans une épopée à travers l’Inde et sa spiritualité.

Le film : Wes Anderson fait partie de ces barjos qui ont décidé que c’était possible de faire du cinéma indépendant au beau milieu d’Hollywood. Ainsi, la fine fleur des acteurs « bankables » tourne avec lui (Owen Wilson, Bill Murray, Natalie Portman), ses budgets sont de plus en plus faramineux et ses scénari franchement décalés. Le plus étonnant, c’est que tout cela forme un ensemble particulièrement cohérent qui fonctionne au sein du commerce et de la critique. Wes Anderson fait aujourd’hui partie des auteurs les plus en vogue.

À bord du Darjeeling Limited raconte les retrouvailles de trois frères qui partent en Inde, en quête de spiritualité, pour se retrouver, et – deux d’entre eux l’ignorent – revoir leur mère retirée dans un couvent indien. L’intrigue, si elle est accrocheuse, n’est pas très importante. En réalité, rien ne motive vraiment ce périple et le retournement final n’est le sujet d’aucune explication. Si Wes Anderson ne se donne pas la peine de tisser des scénari à toute épreuve, c’est qu’il se sert des conventions narratives d’Hollywood pour mettre l’accent ailleurs. Finalement, l’intrigue du Darjeeling Limited se raconte toute seule (pas besoin d’un scénario détaillé qui décortique des procédés narratifs que le spectateur a déjà assimilés).

A bord du Darjeeling Limited séduit par ses mouvements de caméra inlassablement rectilignes. La caméra de Wes Anderson radicalise ce qui était déjà en germe dans ses deux premiers films : une caméra aux trajectoires droites qui accompagne et parfois détermine les mouvements des personnages. Wes Anderson est un barjo, soit, mais un barjo sensible qui travaille les sentiments grâce au mouvement de caméra et par une rigueur exagérée de la mise en scène, il cache une perte de soi. A bord du Darjeeling Limited est une entreprise démesurée : il fallait être singulièrement créatif pour déplacer toute une logistique hollywoodienne dans l’Inde profonde et y exécuter des travellings droits comme les rues new-yorkaises.

L’édition : L’édition DVD propose d’abord un bonus qui n’en est pas un, un court-métrage d’un quart d’heure, Hotel Chevalier. Ce n’est pas un bonus puisque ce court-métrage était déjà visible en salles, étant considéré comme la première partie du film. Dès lors, ce court-métrage est assez essentiel au long-métrage qui le suit puisqu’il éclaire la personnalité du personnage incarné par Jason Schwartzman.
Autre bonus intéressant, un making-of d’une demie-heure. S’il n’est pas fait avec la plus grande adresse (le réalisateur multiplie et mélange les temporalités, si bien qu’on ne sait plus très bien, parfois, si l’action a lieu avant, pendant ou après le tournage…), il a le mérite de faire sentir la démesure du projet : Wes Anderson voulait tourner dans le train pendant que celui-ci roulait, le train a été construit pour les besoins du film, … On y voit le cinéaste discret et fasciné par la culture qu’il filme. On espère vraiment qu’il ne s’arrêtera pas tout de suite de faire le barjo !

À bord du Darjeeling Limited. De Wes Anderson. 1H30.
Avec Adrien Brody, Owen Wllson, Jason Schwartzman. Prix conseillé : 19,99 €

L. Barché


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : Quelques idées de cadeaux | La boite a sorties

Laissez un commentaire: