Netflix : l’invité indésirable ?

16 mai 2017 Par
Eloise Sibony
| 0 commentaires

Cette année pour sa 70e édition, le Festival de Cannes reçoit un nouvel invité : Netflix. Deux films du service de diffusion en streaming sont en compétition, ce qui signifie que peut-être pour la première fois la palme d’or pourrait ne pas sortir en salle. 

netflix_logo-svg

« The meyerowitz stories » de Noah Baumbach et « Okja » de Bong Joon-ho diffusés et financés par le site internet, font parti cette année de la sélection Cannoise. Netflix est une plateforme qui certes, diffuse des films de toutes sortes, mais jamais aucun de ses contenus ne croisent une salle obscure et un écran noir. « Qu’en sera-t-il demain, si des films du Festival de Cannes ne sortaient pas en salle, remettant ainsi en cause leur nature d’oeuvre cinématographique? » a déclaré la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF), définitivement contrariée de cette décision. Nombreux professionnels du cinéma ont commenté cette entrée de Netflix par la grande porte, comme Thierry Fremeaux, délégué général du Festival de Cannes. Ce dernier y voit une innovation et déclare « Ce sont des vrais films de cinéma ». Ted Sarandos salue cette initiative (directeur des contenus de la platerforme streaming) dans un communiqué officiel « L’engagement du festival de Cannes à offrir une place exceptionnelle aux films des auteurs les plus reconnus est unique. » 

Par la nomination de deux de ses films, Netflix met fin à un certain isolement cinématographique que l’on reproche souvent au prestigieux Festival de Cannes. Cependant, l’idée d’une palme d’or diffusée uniquement sur internet dérange. La FNCF met en garde et rappelle les règles : si les films du Festival sont simultanément diffusés en ligne et au cinéma, ils seraient passibles de sanctions par le CNC.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *