Les 16e journées dionysiennes débarquent en février

14 janvier 2016 Par Aurélie David | 0 commentaires

Les 16e journées cinématographiques dionysiennes organisées par le Festival Censures se dérouleront au Cinéma L’Ecran à Saint-Denis du mercredi 3 au mardi 9 février 2016. Toute La Culture vous propose de jeter un œil au programme. 

Censurés, autocensurés ou interdits, cette année encore, 94 films seront projetés aux 16e journées cinématographiques dionysiennes. Les réalisateurs de ces œuvres, classiques ou inédites, ont tous résisté à leur manière à la censure.

Au programme :

Hommage à René Vautier 

Une sélection de quelque uns des longs et courts métrages de René Vautier, surnommé le « Breton à la caméra rouge » par le cinéaste algérien Ahcène Osmani, seront proposés au public à travers plusieurs séances thématiques : « Sur Vautier » ; « Patrimoine » ; « Anti-colonialiste / anti-raciste » ; « Le Pen et la torture en Algérie » et « Ecolo ». René Vautier est entre autres le réalisateur des films Afrique 50 (1950), Avoir vingt ans dans les Aurès (1972) ou Marée noire, colère rouge (1978).

Focus sur le cinéma iranien 

Red Rose de Sepideh Farsi, La maison paternelle de Kianoush Ayari, Les manuscrits ne brûlent pas de Mohammad Rasoulof, Les Chats Persans de Bahman Ghobadi et Ceci n’est pas un film de Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb seront les cinq films iraniens à l’honneur durant ce festival. Une table ronde en présence des cinéastes Sepideh Farsi, Bahman Ghobadi et Merhan Tamadon et du journaliste Serge Michel (sous réserve).

Focus sur le cinéma de l’Est 

Trois rencontres seront organisées avec le réalisateur géorgien Otar Iosseliani, le critique de cinéma et chroniqueur à L’Humanité Emile Breton et Eugénie Zvonkine, enseignante en Histoire et Esthétique du cinéma à l’université Paris 8. A l’occasion de ce focus, Le Témoin de Péter Bascó sera diffusé. Ce film hongrois sur les procès staliniens a été interdit d’exploitation durant une dizaine d’années avant de devenir un classique à sa sortie en 1980.

Nuit du porno interdit

Samedi 6 février, Christopher Bier, historien et critique de cinéma, présentera le film-documentaire de José Bénazéraf intitulé Anthologie des scènes interdites (interdit aux moins de 16 ans). Christophe Bier et Rurik Sallé, rédacteur-en-chef du magazine Distorsion, présenteront ensuite trois films : L’essayeuse de Serge Korber, Maléfices Porno d’Eric de Winter et New York City Inferno de Jack Scandelari  (interdits au moins de 18 ans).

Masterclass d’Yves Boisset 

Vendredi 5 février, Christophe Champclaux, historien du cinéma, animera la Masterclass d’Yves Boisset, réalisateur entres autres des films Un Condé (1970), L’Attentat (1972), R.A.S. (1973), Dupont Lajoie (1975), Folle à tuer (1975), Taxi mauve (1977), La Clé sur la porte (1978) et Bleu comme l’enfer (1986). Une projection de son film Le Juge Fayard dit Le Shériff (1977) suivra cette séance spéciale.

Visuel : © Affiche Festival Censures.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: