Le palmarès complet du Festival du Film Arabe de Fameck

18 octobre 2017 Par
Kevin Sonsa-Kini
| 0 commentaires

La 28ème édition du Festival du Film Arabe de Fameck  s’est achevée ce lundi 16 octobre. L’Algérie était à l’honneur dans cette 28ème édition.

Le Festival du Film Arabe de Fameck était de retour pour 28ème édition du mercredi 4 au lundi 16 octobre 2017 en Moselle. Cette 28ème édition s’est déroulée sous la présidence du comédien Slimane Dazi et a mis en valeur la nouvelle vague de réalisateurs.

Crée en 1990 à la Cité sociale de Fameck par René Cahen décédé en 2014, le Festival du Film Arabe a pour but de promouvoir et valoriser la culture arabe dans toutes les formes artistiques y compris le cinéma. De nombreux films étaient en compétition pour le Grand Prix, le Prix de la presse, le Prix du jury jeunes, le Prix du documentaire, le Prix du court-métrage et le Prix du public tous en partenariat avec une commune, un département, une communauté d’agglomération ou une région. Ce fut la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch pour le Grand Prix, la Ville de Fameck pour le Prix de la presse, le Département de la Moselle pour le Prix du jury jeunes, Batigère pour le Prix du documentaire ainsi que la Région Grand Est pour le Prix du public.

Le palmarès du festival a été révélé par Slimane Dazi lors de la remise des prix qui a eu lieu ce samedi 14 octobre à 18 heures. Le Grand Prix a été décerné au film égyptien Withered Green de Mohammed Hammad avec une mention accordée à Pluie de sueur de Hakim Bellabès. Le Prix de la Presse a été remporté par le film En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui avec une mention spéciale à Khaouther Ben Hania pour La Belle et la meute. Le film franco-algérien A mon âge je me cache encore pour fumer de Rayhana a été récompensé par le Prix du jury jeunes. Le film Les fleurs du bitume de Caroline Péricard et Karine Morales a été primé par le Prix du documentaire avec le soutien de Batigère. Le Prix du court-métrage a été décerné à On est bien comme ça de Medhi M. Barsaoui avec des mentions décernées à Latifa Saïd pour Terrain vague ainsi qu’à Paola Rima Meils et Myriam Laalej pour 5 Dirhams par tête. Enfin le Prix du public a été décerné à Philippe Van Leeuw pour le film franco-belge Une famille syrienne.

Visuel: Wikipédia pour le logo de la ville de Fameck