Le bruit des gens autour

9 juillet 2008 Par admin | 0 commentaires

Il est allé à Avignon pour chanter, pour présenter ses pièces ou juste pour y accompagner un ami. Diastème rend aujourd’hui hommage au fameux festival de théâtre à travers un film choral aux apparences de documentaire.

Une musicienne dépressive, un régisseur esseulé, un auteur déprimé, une spectatrice extravertie, un couple d’acteurs en dérive sentimentale etc. Tout ce beau monde se retrouve avec son histoire et ses problèmes au festival d’Avignon. Le succès n’est pas forcément au rendez-vous mais les rencontres sont monnaie courante et les sentiments en libre circulation. De là, deux solutions pour  le spectateur : soit il est familier du festival ou du microcosme artistique dont il est peuplé. En ce cas, il s’exclamera à chaque ruelle parcourue, à chaque action. Il se sentira privilégié de connaître ce qui passe sur l’écran, mieux il s’identifiera. De l’autre bord, ceux qui ne connaissent d’Avignon que le pont dans la chanson. Tels des touristes, ils capteront tout du festival, le bruit de fond permanent, les préparations techniques, les après-spectacles au bar etc. Un sentiment décuplé par l’aspect documentaire du film, résurgence du métier de base de Diastème, le journalisme.  Après, pour qui ce film est fait, les connaisseurs ou les autres? La question reste entière tant l’objectif visé par le réalisateur reste flou. Car si le résumé n’explique rien, le film n’en dit pas plus. Pas de ligne directrice, pas de début, ni de fin, juste des tranches de vie jetées en vrac au spectateur. Et comme Short cuts à son époque, Le bruit des gens autour est si décousu qu’il n’y a même pas de titre pour illustrer ce fourre-tout sentimental. Juste des mots, ni tout à fait vide, ni tout à fait sensé pour un film agréable comme une belle journée d’été. Mais que l’on oublie dès que le soleil se couche.

Yves Bouillon

Site officiel de Diastème : http://www.diasteme.net/


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: