L’agenda cinéma de la semaine du 1er août

1 août 2018 Par
Antonin Gratien
| 0 commentaires

Qui dit mercredi dit nouvelles sorties en salles. Comme chaque semaine, Toute La Culture vous a concocté sa petite sélection ! Au programme le retour en grande pompe des péripéties de Tom Cruise, un film d’animation « feel good », et une sublime Emma Thompson en juge torturée.

 

Mission : Impossible – Fallout de Christopher McQuarrie pour un cocktail estival survitaminé

Ethan Hunt et son irréductible équipe d’Impossible Mission Force doivent se lancer dans une course contre la montre effrénée entre Paris, Londres et l’Inde après l’évasion de Solomon Lane, le chef du maléfique « Syndicat ». À eux de sauver le monde, une fois de plus.

Arythmie de Boris Khlebnikov pour un récit intimiste et poignant

Katia et Oleg vivent en Russie. Le fragile équilibre du couple est mis en péril lorsqu’un nouveau directeur arrive à l’hôpital où Oleg exerce en tant qu’urgentiste passionné. Dès lors il n’est plus question que d’efficacité et de statistique. Sous pression, Oleg délaisse peu à peu son épouse et se réfugie dans l’alcool.

Happiness Road de Hsin-Yin Sung pour une quête du bonheur entre réminiscence, songe, et exultation

Après des années d’études passées à Taïwan, Tchi a déménagé aux U.S.A pour suivre le « rêve américain ». Alors qu’elle mène une vie paisible en compagnie de son mari, elle apprend que sa grand-mère chérie est soudainement décédée. Tchi décide alors de se rendre dans son quartier natal pour participer aux funérailles. De retour à Taïwan, elle redécouvre sa famille, ses vieux amis, et surtout ses souvenirs d’enfance.

Une famille italienne de Gabriele Muccino pour un roman familial séduisant qui mêle drame et comédie

Pour fêter les 50 ans de mariage de Pietro et Alba, toute la famille se réunit sur une petite île recluse. Enfants, petits-enfants, cousins et fratries se retrouvent dans la joie, la gêne, ou le ressentiment. Alors que chacun parvient à donner le change, un orage éclate et oblige toute l’assemblée à demeurer ensemble durant deux jours complets. Cette proximité contrainte va faire exploser les tabous, et provoquer les passions.

My Lady de Richard Eyre pour un questionnement éthique richement incarné

Fiona Maye est juge de la Haute Cour. Elle parvient difficilement à conjuguer les responsabilités de sa fonction avec sa vie conjugale. Alors que cette relation vacille, Fiona se voit attribuer une affaire délicate : un jeune homme est atteint de leucémie, mais refuse toute transfusion en vertu de sa foi. Témoin de Jéhovah comme ses parents, la transfusion est perçue comme un Mal qui, quoique salvateur en ces circonstances, n’en demeure pas moins inacceptable. Il appartient à Fiona de déterminer si la vie de cet adolescent doit prévaloir sur la culture familiale, sur les convictions personnelles, sur la confession religieuse. Pour en savoir plus, lisez notre critique ici.

Bon films !

Visuels : © bandes-annonces officielles / affiche officielle