Festival du film israélien soir 1 : Naomi, d’Etan Zur

24 mars 2011 Par
Yaël Hirsch
| 1 commentaire

Adaptation d’un roman d’Edna Mazia, Naomi brosse l’histoire d’une famille de Haifa à travers l’adultère qui en révèle tous les secrets. Le personnage de la vieille mère juive allemande, interprété par Orna Porat vient sauver et le héros de l’intrigue et le film lui-même de ses incohérences. Sortie française le 29 juin 2011.

Ilan Ben Natan (Yossi Polack) est un scientifique d’une soixante d’années reconnu par l’université et par la télévision. Son épouse, Naomi (la chanteuse Melanie Peres) a la moitié de son âge et es graphiste. de manière soudaine, après deux ans de mariage et de vie heureuse à Haïfa pour ce couple sans enfant, Ilan se met à être jaloux. Il découvre que sa femme le trompe… Il réagit alors d’une manière attendue et qui serait vaudevillesque si l’action de son meilleur ami policier (Suheil Haddad) et les commentaires savoureux de sa maman (époustouflante Orna Porat dont la vie même est un beau roman israélien) ne venaient épicer l’intrigue.

Probablement fidèle au roman dont il est tiré « Naomi » propose de jolis plans de Haïfa d’entrée de jeu, et le joli visage de Melanie Peres (sorte de Gwyneth Platrow locale). Yossi Polack décide d’interpréter son personnage comme un nouveau Professor Unrath : à la Emil Jannings dans l’Ange Bleu. Mais cette indignité molle et honteuse brise l’intrigue : elle rend absurde le besoin de protection de Naomi derrière ses cheveux blancs de scientifique à la renommée internationale. Mais pêchant par les longueurs et l’absurdité de son intrigue bourrée de clichés (sur Othello, les jeunes-femmes …), le film semble bien long avec ses 102 minutes. Heureusement la fraîcheur éternelle de Orna Porat et ses excellents dialogues de vraie mère juive-allemande sous le soleil font régulièrement éclater de rire un public sous le charme.

Si l’adultère à l’israélienne vous intéresse, passez votre chemin et allez lire « Vie amoureuse » de Zruya Shalev. Si vous aimez les berceuses en allemand, les jolies blondes et la mer bleu de Haïfa, Naomi est pour vous.

Naomi, d’Etan Zur, d’après Edna Mazia, avec Yossi Polack, Suheil Haddad, Orna Porat et melanie Peres, Israël/France, 2010, 102 minutes. Sortie française le 29 juin prochain.

Festival du film israélien soir 1 : Naomi, d’Etan Zur