Festival de Deauville : le cinéma américain à l’honneur !

5 septembre 2008 Par loic | 0 commentaires

A partir d’aujourd’hui jusqu’au 14 septembre, le festival de Deauville rendra hommage au cinéma américain. Au programme, une sélection de films qui n’ont rien à envier aux blockbusters hollywoodiens, et des présentations de films particulièrement attendus par le grand public. Le tout, évidemment, accompagné de stars.

Le mérite du Festival de Deauville n’est évidemment pas celui de mettre en lumière un cinéma qui n’en a absolument pas besoin. Le cinéma américain envahit nos écrans, pourquoi lui dédier un festival ? Justement parce que les films américains qui squattent nos écrans en éclipsent un certain nombre, aux budgets moins conséquents, avec moins de stars, moins de publicité, mais sans doute plus d’audace.

Aussi, nous retrouvons en compétition un certain nombre de films dont il est ardu de parler car il sont inconnus. Pour le moment du moins… Ces films parlent souvent de la société américaine sans tabou, de manière provocante et osée. L’année dernière, par exemple, la sélection accueillait Teeth, film dont l’héroïne découvre que son vagin est muni de dents… Espérons que les films de la sélection 2008 ont suivi l’exemple de ce film : aucun compromis dans le propos et une réalisation très maîtrisée.

Entre autres curiosités, un film attire particulièrement l’attention. Celui d’Alan Ball, Towel Head, qui raconte l’histoire d’une jeune texane découvrant la sexualité en pleine période de Guerre du Golfe. Alan Ball sera-t-il aussi inventif que pour Six Feet Under, excellente série dont il est le créateur ? Réponse le 14 septembre, lors du palmarès du Festival dont le jury est présidé par Carole Bouquet.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: