[Étrange Festival] « The last family », chronique d’humour noir trop dispersée

10 septembre 2017 Par
Geoffrey Nabavian
| 0 commentaires

Cette évocation de l’existence du peintre et ingénieur polonais Zdzislaw Beksinski – sans que beaucoup de ses œuvres soient montrées – constitue une déception. Le film se voudrait acide et cocasse. Il est surtout déjà-vu et ennuyeux.