Elvis Costello « Live At Liverpool Philharmonic Hall » (Eagle Vision)

9 mai 2016 Par Jean-Christophe Mary | 0 commentaires

 
« Alison , Shipbuilding, Accident Will Happen, Red Shoes, Watching The Detectives.. ». Auteur pour l’éternité ces classiques entre new wave, country jazz et pop-soul, ce vétéran du rock des 70’s est une légende vivante au même titre que Randy Newman, Graham Parker ou Joe Jackson. Quelques jours avant son Olympia du 17 mai prochain revenons sur ce DVD qui sort ces jours ci.

 1540-1

 

Dans ce show d’une heure quarante Elvis Costello, interprète et compositeur talentueux vous emmène dans un voyage musical à travers son vaste répertoire. Il revisite ses grands classiques en acoustique, principalement en solo à la guitare ou au piano, tout en évoquant sa famille, sa vie et sa carrière d’une manière émouvante, poétique et toujours festive.

Pour ce show un peu particulier dans cette belle salle des 60’s, il s’est replongé dans son immense répertoire pour en extraire des chansons atypiques où « Watching The Detectives » côtoient des raretés comme « ’45″, où des reprises telles « Down On The Bottom » de Bob Dylan comme la chanson co-écrite par Paul McCartney, « Pads, paws and claws ». Costello saute du jazz à la soul, du folk à la musique baroque en passant par la soul ou la country avec une facilité déconcertante. Un vrai caméléon. D’ailleurs, il est assez rare qu’un chanteur puisse couvrir autant de styles musicaux à la fois. Cerise sur le gâteau, entre les chansons, le bagout de Costello font des merveilles lorsqu’il raconte ses souvenirs à travers des anecdotes sur sa famille, les origines de sa musique où sa vie de musicien sur la route avec en fond un poste de Télévision géant où défilent slogans et images. A la fois acerbe et spirituel, ce tour de chant burlesque et drôle est à la frontière du concert et du stand up avec un Costello jouant sur la gamme des émotions  de classiques comme « Watching the Detectives», « A Good Year For The Roses » ou « Alison ». Forcement quand il raconte sa vie sur des images et même des clips de son père chantant «If I Had A Hammer », c’est touchant.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: