[DVD]« Quelque part dans le temps » Christopher Reeve et Jane Seymour se rencontrent hors de notre réalité

24 février 2016 Par Olivia Leboyer | 0 commentaires

1269811-quelque-part-dans-le-temps

Ce film est une vraie curiosité : passé inaperçu lors de sa sortie, il est depuis devenu culte. Nanar ou chef d’œuvre ? Ni l’un ni l’autre, mais une parabole troublante et limpide sur l’amour, ce rêve impossible. A découvrir dès aujourd’hui en DVD.

Note de la rédaction :

Les plus belles histoires d’amour sont peut-être celles qui ont lieu en esprit. Quelque part dans le temps nous plonge dans un temps suspendu, inconfortable : l’amour peut-il abolir le temps et traverser les époques ?

Richard Collier (Christopher Reeve), jeune metteur en scène de théâtre est abordé par une vieille dame, au regard intense, qui lui offre une montre ancienne en lui enjoignant « Rejoins-moi ». Où cela ? Dans la mort, très loin en arrière, au temps où ils se sont aimés. Richard ne comprend pas et laisse filer les années. Un beau jour, dans un bel hôtel de la côte, voilà qu’il se trouve face au portrait d’une belle jeune femme (Jane Seymour, donc). Le coup de foudre se produit, fulgurance magique : à sens unique, lui seul étant vivant ? Non, justement, leurs yeux se rencontrent pour de vrai, à travers le temps et la réalité. Postulat un peu fou, qui fait basculer le film dans le fantastique.

Sur son lit, dans une incantation passionnée, Richard récite un mantra (« 27 juin 1912, 9h18 »), qui doit agir comme un sésame pour partir dans le passé retrouver ce grand amour évident et impossible. Magie, rayon vert, que sais-je encore, le sortilège fonctionne. Jusqu’à l’instant du réveil brutal et inadmissible.

Christopher Reeve joue ici avec une sorte de fougue adolescente très convaincante, tandis que Jane Seymour rayonne d’un éclat presque irréel.

L’amour exarcerbé, l’absence, poussent Richard à glisser vers une mort attirante et douce, sublimée par la musique de John Barry. Pas de mièvrerie, mais la folle croyance dans le pouvoir de l’amour. Mer miroitante et limpide, horloges menaçantes, blanches crinolines, s’imprimeront certainement dans votre rétine.

Quelque part dans le temps (Somewhere in time), de Jeannot Szwarc, USA, 1980, 1h40, scénario de Richard Matheson (d’après son roman Le jeune homme, la mort et le temps), musique de John Barry, avec Christopher Reeve, Jane Seymour, Christopher Plummer, Teresa Wright. Sortie DVD le mercredi 24 février 2016.

visuels: affiche et photo officielles du film.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: