Cannes 2018 : « L’Homme qui tua Don Quichotte » convainc parfois mais manque de souffle

20 mai 2018 Par
Geoffrey Nabavian
| 0 commentaires

Le réalisateur Terry Gilliam est enfin parvenu à mener jusqu’au bout son projet d’adaptation du roman de Miguel de Cervantès, désormais classique. Doté d’une forme étrange, loin de la transposition pure et dure, le film qu’il propose apparaît sincère, lyrique parfois, mais pas soutenu par un souffle digne de ce nom, hélas. Un travail présenté à Cannes 2018 une fois la Compétition achevée, à titre de film de Clôture.