[Cannes 2016, Semaine de la critique] : Diamond Island, la jeunesse rêveuse du Cambodge par Davy Chou

14 mai 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Apres nous avoir grandement ému dans une quête des grandes années du cinéma khmer, Le sommeil d’or, Davy Chou change de matière précieuse et sonde avec le chantier de « Diamond Island » la jeunesse du Cambodge. Une bouffée de couleurs et d’énergie.

Non loin de Phnom Pehn, des jeunes de 18 ans travaillent comment ouvriers et évoluent en bandes fascinées par la modernité (iphones, jeux vidéos et motocyclette en tête). C’est la Saint Valentin, tous les espoirs de séduction sont permis et le héros Bora retrouve son grave frère qui lui fait rêvé d’ Amérique…

Porté par de magnifiques et formidables comédiens non professionnels et débordant de couleurs et d’énergie, Diamond Island soigne sa mise en scène onirique a grand renfort de musique, de grands plans hypnotiques  sur le héros et dans des split screens ou des moments de jeux vidéos. Davy Chou dresse avec bienveillance le portrait du e jeunesse qui a envie de rêver dans une société touchée de plein fouet par la mutation de la modernité. Vivant, vibrant et visuellement très réussi.

Notre interview video de Davy Chou et de ses acteurs est a voir ici :


Diamond Island de Davy Chou, France/ Cambodge, 2015, 1h43. En compétition à la semaine de la critique. Distribution France les films du Losange.

Photo: makna-presse


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: