[Aubagne, dernier jour] La masterclass de Nathaniel Méchaly et la cérémonie de clôture

26 mars 2017 Par
Yaël Hirsch
| 0 commentaires

Après la folle nuit passée à danser avec les artistes du label Chinese Man, la journée du Samedi a commencé un peu plus tard que prévu à Aubagne. Tandis que les jurés délibéraient, le public a pu suivre la Leçon de musique du compositeur international et éclectique, Nathaniel Méchaly.


mechly
Passé de la BO de films éclectiques signés Raphaël Nadjari ou Agnes Merlet à des grandes productions internationales comme la série des Taken, Colombiana avec Olivier Megathon ou The Grandmaster avec Wong Kar Wai, Michaly part de son violoncelle pour composer chez EuropaCorp et ailleurs. Interviewé devant une salle pleine du Pagnol par le journaliste Benoit Basirico, le compositeur nous a parlé de sa satisfaction des formats courts. Qu’un jingle pour le journal de France 3 aboutisse est pour lui un geste d’artiste complet, contrairement à certains de ses collègues qui pourraient se sentir brimés la télé ou à la composition d’un habillage audiovisuel par rapport à l’écriture d’une symphonie. « On peut été ambitieux dans l’humilité du service », a déclaré le compositeur qui revoyait avec placidité certains extraits de ses films et nous a aussi parlé de religiosité et de tonalité ….  Traversant le Cour Foch et le marché, nous avons fait une petite pause dans l’après-midi par ce que nous avions déjà vu le bouleversant Percujam (lire notre article).

Prévue a 20:30, la cérémonie de clôture s’est faite au Théâtre Coemedia en présence de l’adjoint au maire. C’est une véritable ovation qui a été adressée à Gaëlle Rodeville, la charismatique directrice du festival. C’est avec bonheur et jubilation que les généreux palmarès ont été proclamés, pour les courts et les longs (voir notre article avec les résultats). En séance finale, le public était invité à entendre le fruit de 10 jours de master classes de jeunes compositeurs avec Jerôme Lemonnier. Benjamin Balcon (guitare et synthétiseur), Hadrien Bonardo (flûte traversière), Louis Chenu (saxophone alto), Matthieu Dulong (Violoncelle), Julien Ponsoda (trombone), Nicolas Rezaï-Pyle (percussions et akai EWI), Felix Römer (piano), David Tufano et Clovis Schneider (guitare, basse et mandoline) ont accompagné dans des registres divers cinq courts métrages tout aussi pluriels. Nous avons voyagé sur la lune avec Méliès, vu se décoller et recoller les morceaux de Obscurité, Lumière, Obscurité, de Jan Svankmajer, pataugé dans la caverne et la forêt avec Claire Doyon, vécu le conte animé de Celui qui a deux âmes de Fabrice Luang-Vija, et ri jaunes aux mutations de l’homme pâte à modeler. Et nous avons vraiment pris la mesure de l’impact de la musique sur nos émotions.

directeurs-aubagneaubagne-compositeurs

La dernière nuit du Festival s’est terminée avec un concert de The Penelopes et quelques verres de vin dans une nuit qui annonçait déjà un soleil printanier pour le lendemain. A l’année prochaine, Aubagne!

Visuel : YH