Valérie Guignabodet est décédée : portrait et filmo d’une réalisatrice populaire

24 février 2016 Par Gilles Herail | 0 commentaires

Valérie Guignabodet est décédée dans la nuit de lundi à mardi, à l’âge de 48 ans. Retour sur le parcours d’une réalisatrice et scénariste de comédie qui avait rencontré plusieurs fois de grands succès populaires avec Mathilde Seigner. 

Valérie Guignabodet signe sa première réalisation en 2002, offrant un rôle improbable à Albert Dupontel dont le personnage tombait amoureux d’une poupée gonflable. Monique remporte un succès d’estime avec près de 500.000 entrées et la critique (sans crier au chef d’œuvre) remarque un vrai ton de comédie, entre romance et noirceur. La cinéaste mettra en scène deux autres films sur le couple, qui restera sa thématique fil rouge. Mariages (avec Jean Dujardin et Mathilde Seigner) est un triomphe au box-office avec deux millions de spectateurs acquis grâce au bouche-à-oreille (le film fait encore de belles audiences à la télévision). Valérie Guignabodet retrouvera également son actrice fétiche dans Danse avec lui, autre succès commercial inattendu (1 million d’entrées) qui relança la mode du drame romantique équin façon L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux.

Divorces marquera la fin de cette belle série avec un bide en salles assez injustifié. Cette comédie portée par deux excellents acteurs (François-Xavier Demaison et Pascale Arbillot) analysait pourtant avec beaucoup de mordant son sujet de société, poussant le bouchon assez loin dans la noirceur. Valérie Guignabodet avait récemment retrouvé le chemin des tournages (toujours avec Mathilde Seigner) pour une série télévisée prochainement diffusée sur TF1. Mais l’échec de Divorces aura mis un terme à un début de carrière prometteur qui laissait espérer un parcours brillant au sein du cinéma populaire féminin (incarné par Danielle Thompson, Sophie Leclère, Lisa Azuelos ou encore Cécile Telerman).

Gilles Hérail

Visuel : DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: