« Tout va bien », fable et corruption au Chili par Alejandro Fernández Almendras

19 septembre 2016 Par Yaël | 1 commentaire

Inspiré d’un fait divers, Tout va bien de Alejandro Fernández Almendras met en scène un « fils de » déluré devenue assassin et ses boucs émissaires. Une tranche de vie politiquement engagé qui est l’autre film latino à retrouver en salles aux côtés d’Aquarius ce mercredi 21 septembre 2016.
Note de la rédaction :

Vicente savoure un été de fête, de piscola et d’amitiés légères dans la luxuriante région de . Quand il se trouve mêlé avec ses amis à un accident de la route dont ils sont responsables, fuyant leur responsabilité et laissant mourir leur victimes. De tous ces jeunes fringants, seul le mieux connecté, fils de politicien s’en sortira indemne…

Inspiré par l’affaire en 2013 du fils de Carlos Larrain, politicien chilien, ex-président du parti centre droite Rénovation Nationale, Tout va bien a été créé dans l’urgence de dénoncer une corruption qui a écœuré une grande partie de l’opinion chilienne. Mais le film politique fonctionne d’autant mieux que, avec les reconstitutions de l’accident et celles de la vie de la jeunesse dorée (musique, textos, amours et désinvolture), c’est un véritable climat que Alejandro Fernández Almendras pose avec ce film qui fonctionne comme un thriller. Tout va bien est une fenêtre ouverte sur un certain Chili.

Tout va bien, de Alejandro Fernández Almendras, avec Augustin Silva, Paulina Garcia, Alejandro Goic, Chili, 2016, 1h35, Arizona Distribution, Sortie le 21 septembre 2016.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : Tout va bien - Mes Actus

Laissez un commentaire: