Sorties cinéma de la semaine du 15 juin

15 juin 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

Comme toutes les semaines, Toute La Culture regarde, critique, analyse et vous aide à aller voir les bons films au cinéma. En voici une liste non exhaustive, mais qui est quand même pas mal du tout.

La loi de la jungle de Antonin Peretjatko

Après La fille du 14 juillet (2013), film dynamité et fou, Antonin Peretjatko livre une comédie encore « plus » : spectaculaire épopée dans la jungle, entre Philippe de Broca et Jacques Tati. Un régal d’intelligence absurde et de romantisme. Vimala Pons et Vincent Macaigne sont irrésistibles. Le reste de la critique à lire ici.



L’idéal de Frédéric Beigbeder

Pubard cocaïné dans 99 Francs tiré de l’ouvrage éponyme de Frédéric Beigbeder, Octave Parango ne s’est pas rangé des voitures. Exilé volontaire dans les steppes de l’Oural – à condition qu’on y trouve des bars à vodka et des demoiselles accortes -, il a cette fois endossé le costume de « model scouting » à la solde de quelques milliardaires post-soviétiques en mal de chair fraîche. Une vie placée sous le signe de l’hédonisme qui lui sied à merveille où tourbillonnent de jolies jeunes filles en mal de reconnaissance internationale et prêtes à tout pour y parvenir. Lisez la suite juste ici.

Un traître idéal de Susanna White

Interprété par Naomie « Moneypenny » Harris, se déroulant à Marrakech, Paris, Londres et en Suisse, multipliant les rebondissements, chausse-trapes, faisant intervenir des agents à la solde du gouvernement britannique et même la mafia russe, Un traître idéal est-il la dernière aventure de James Bond 007? Non ! Il s’agit de la transposition cinématographique d’un roman d’espionnage du maître du genre: John Le Carré. Bien évidemment, Toute La Culture ne s’est pas arrêté là dans l’écriture de la critique, donc allez juste pour la suite!

Un homme d’état de Pierre Courrège

Jean-François Vanier, président sortant au plus bas dans les sondages à quelques semaines des élections est prêt à tout pour gagner des voix. Il fait de l’œil à l’extrême droite mais fait du pied à la figure politique la plus importante de l’opposition de gauche. Vous pouvez lire l’interview de Pierre Courrège sur le site de Toute La Culture.

Dans les forêts de Sibérie de Safy Nebbou

Teddy souhaite s’isoler et s’installe dans une cabane sur les rives sibériennes du lac Baïkal. La nuit où il est secouru par Aleksei, un Russe en cavale, marque le début d’une amitié entre deux hommes que tout oppose. La critique se trouve à la fin de cette phrase, donc ici.

Visuel: Affiche du film Dans les forêts de Sibérie


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: