[Sortie Dvd] « Le secret magnifique », l’autre face de « Tout ce que le ciel permet » de Douglas Sirk visible en salles

21 août 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Avis aux fans du maître du mélodrame. Non seulement la Filmothèque du Quartier latin repasse un des plus grands classiques des années 1950 de Douglas Sirk, qui traite très en avance sur son temps du remariage d’une mère de famille veuve : Tout ce que le Ciel permet (1955) mais en plus, ce QG du cinéma classique permet de voir un film beaucoup plus rare que ce bijou et tout aussi prenant : Le secret magnifique (1954) où l’on retrouve le même duo central d’acteurs : Jane Wyman et Rock Hudson. Aussi magnifique et secret que le titre en VF le suggère.
Note de la rédaction :

Jeune millionnaire m’a-tu-vu et irréfléchi, Bob Merrick (Hudson) s’offre un terrible accident de jetski par frime. Le défibrilateur qui lui sauve la vie ne peut secourir son propriétaire qui fait au même moment une crise cardiaque : le généreux et aimé docteur Phillips décède. Rencontrant sa jeune épouse et toute récente veuve à l’hôpital, Merrick tente de se racheter… avec de l’argent. Avant de tober très amoureux de cette endeuillée admirable.

Toujours aussi juste et admirable, la bouleversante Jane Wyman porte ce film au scénario simple et limpide tandis qu’en face, Rock Hudson joue à merveille les éphèbes effarouchés. Les personnages secondaires sont – comme toujours chez Sirk- parfaitement soignés et l’on se réjouit de découvrir encore un excellent cru du grand réalisateur adopté par Hollywood après avoir si bien su faire pleurer l’Amérique. Les psychologies n’ont pas pris une ride et les images, même les moins crédibles gardent tout leur pouvoir de fascination. Un chef d’oeuvre à découvrir depuis le 3 aoûit restauré et sur grand écran.

Le secret magnifique (1954) et Tout ce que le ciel permet (1955) de Douglas Sirk, avec Jane Wyman et Rock Hudson, à voir à la fimmothèque du quartier latin. Informations ici.
visuel : photo officielle.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: